Lorsque Go Fish est sorti au milieu des années 1990 (1994 aux États-Unis, 1995 en France), personne ne pouvait imaginer l’impact que ce petit film aurait sur le cinéma lesbien. Vingt-trois ans plus tard, le film de Rose Troche, co-écrit avec Guinevere Turner, a certes vieilli, mais il n’a rien perdu de sa pertinence.

La trame ressemble à une romance lesbienne réussie : tout semble séparer Max et Ely mais la vie (aidée par les copines des deux jeunes femmes) réserve bien des surprises. Autour de Max, interprétée par la toute jeune et absolument craquante Guinevere Turner (photo), et d’Ely, jouée tout en finesse par l’attachante V. S. Brody, gravitent Kia, la colocataire de Max, prof de women’s studies, sa petite amie Evy, infirmière récemment divorcée au mari encombrant, et la formidable Daria, qui partage l’appartement d’Ely et n’a rien à envier à Shane (The L Word) en matière de séduction.

Une romance, oui, mais aussi tellement plus. Légèrement bavard, parfois un peu lent, réalisé avec trois francs six sous, débordant de charme et d’imagination joyeuse, Go Fish est à mille lieues des représentations de lesbiennes maudites et vouées au malheur. Si le cinéma américain comptait déjà quelques films lesbiens cultes – Desert Hearts (1985), Claire Of The Moon (1992) –, le long-métrage de Rose Troche raconte, pour la première fois, une communauté et les questionnements qui la traversent, de l’autodétermination (qu’est-ce qu’être lesbienne?) à l’empowerment en passant par le safe sex. Les entretiens proposés en bonus par Outplay racontent l’importance du film pour les lesbiennes françaises de cette génération.

Sous ses faux airs de documentaire en noir et blanc, Go Fish, produit par Christine Vachon (qui a également travaillé avec Todd Haynes, Larry Clark ou John Waters), fait aujourd’hui figure de document. Sorti à une époque où les lesbiennes, qui plus est heureuses, étaient rares au cinéma et dans les séries, il est à voir ou à revoir avec indulgence, curiosité et enthousiasme pour mieux comprendre et apprécier le chemin parcouru en un quart de siècle.

Go Fish, un film de Rose Troche, avec Guinevere Turner et V. S. Brody… Outplay, 17,99€.