A la une | 27.06.2017 - 10 h 21 | 31 COMMENTAIRES
  • CCNE
  • pma

PMA: Le Comité d’Ethique dit oui

Publié par
Le Comité Consultatif Nationale d'Ethique (CCNE) s'est prononcé en faveur de l'ouverture de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules.

Selon LCI, Le Comité Consultatif Nationale d'Ethique (CCNE) s'est prononcé en faveur de l'ouverture de la PMA aux couples de femmes et aux femmes célibataires. Le CCNE s'oppose en revanche à la légalisation de la Gestation pour autrui (GPA) en France. Cet avis était attendu depuis plus de quatre ans.

"L'ouverture de la PMA à des personnes sans stérilité pathologique peut se concevoir pour pallier une souffrance induite par une infécondité résultant d’orientations personnelles", écrit le Comité d'Ethique, qui précise qu'une partie minoritaire de ses membres s'inquiète de "conséquences pour l'enfant, du risque de marchandisation accrue et des conditions de faisabilité".

Sur la GPA, le CCNE estime qu'il ne peut y avoir de GPA éthique et qu'il faut "renforcer les moyens de prohibition au niveau national et international".

Plus de détails bientôt sur Yagg.

Print This Post
Photo du profil de Xavier Héraud
Publié par
Co-fondateur de Yagg. Rédacteur en chef. Photo. Comédies musicales. Harvey Fierstein. These are a few of my favorite things.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (31)
  • Par Marie 27 Juin 2017 - 10 H 26
    Photo du profil de Marie

    😀 😀 😀

    Signaler ce commentaire

     
  • Par jeffcostello 27 Juin 2017 - 10 H 38
    Photo du profil de jeffcostello

    Macron, tu sais ce qu’il te reste à faire !!!

    Signaler ce commentaire

     
  • Par GmeRI1 27 Juin 2017 - 11 H 25
    Photo du profil de GmeRI1

    « Cette ouverture peut se concevoir pour pallier une souffrance induite par une infécondité résultant d’orientations personnelles ».
    Quid des hommes qui soufrent d’une incapacité de concevoir des enfants sans femmes ?

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Degmi 27 Juin 2017 - 11 H 30
    Photo du profil de Degmi

    Espérons qu’il ne suivra pas cet avis à la lettre : Sur la GPA, le CCNE estime qu’il ne peut y avoir de GPA éthique et qu’il faut « renforcer les moyens de prohibition au niveau national et international ».

    Les enfants nés d’une GPA sont suffisamment persécutés comme ça.

    Signaler ce commentaire

     
    • Par Marie 27 Juin 2017 - 13 H 24
      Photo du profil de Marie

      Les enfants nés d’une GPA ne seront pas visés, la GPA oui. Elle est d’ailleurs interdite en France pour tout le monde.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Degmi 27 Juin 2017 - 16 H 06
      Photo du profil de Degmi

      Oui, je sais ça. Mais que signifie « au niveau international » ? Que veut le CCNE ? Manifestement, le CCNE veut durcir la législation. Or Macron a promis de respecter la décision de la CEDH et donc d’adoucir la législation. D’où mon premier message.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Marie 27 Juin 2017 - 18 H 23
      Photo du profil de Marie

      Intéressant.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par laurentv 28 Juin 2017 - 15 H 14
      Photo du profil de laurentv

      @Marie les opposants considèrent la transcription dans l’état civil de la filiation des enfants nés de GPA à l’étranger (ce que recommande la CEDH) comme une facilitation de la « marchandisation des femmes ».
       
      Cet argument est repris depuis la droite réactionnaire jusqu’à Osez le Féminisme, la Coordination Lesbienne en France ou le Lobby Européen des Femmes (les réacs de tous bords en somme) qui ont toutes signé une pétition dans ce sens.
       
      Dans les faits ça revient bien à pénaliser l’enfant pour punir les parents.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Marie 28 Juin 2017 - 19 H 29
      Photo du profil de Marie

      Moi ce qui m’importe c’est que les enfants nés de GPA à l’étranger puissent obtenir la nationalité française tout en faisant en sorte que celle-ci soit proscrite à en France. On peut en rester à la circulaire Taubira.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par laurentv 28 Juin 2017 - 23 H 25
      Photo du profil de laurentv

      C’est précisément à cela que s’opposent les associations féministes que j’ai citées et c’est ce qui risque d’être remis en cause si la France veut « renforcer les moyens de prohibition au niveau national et international » (aucun autre moyen n’a été proposé par les opposants, à part poursuivre les parents ayant recours à la GPA dans un pays où elle est légale, ce qui est compliqué juridiquement).
       
      Sans oublier que même depuis la circulaire Taubira et la double condamnation de la France par la CEDH, les administrations traînent encore les pieds pour délivrer des papiers (cf les « fantômes de la République).
       
      De plus, sans reconnaissance de la filiation avec le parent d’intention, l’enfant né de GPA se retrouvera directement orphelin si le parent biologique décède (comme auparavant celui d’un couple de femmes né par PMA).
       
      Donc oui, ce sont bien les enfants qui trinquent.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Marie 28 Juin 2017 - 23 H 42
      Photo du profil de Marie

      Mais moi je vous dis ce qui m’importe. Ceci dit, pour répondre à votre critique sur les féministes, je vous invite à militer auprès d’elles pour leur faire changer d’avis.
      Bon faut avouer aussi que vous n’êtes pas à une contradiction près non plus, antilibéral mais pro GPA… comique.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par laurentv 29 Juin 2017 - 23 H 43
      Photo du profil de laurentv

      @Marie Et moi je vous explique que ce qui « vous importe » (la circulaire Taubira…) est contesté par ces associations et que ce fragile acquis pourrait être remis en cause si le gouvernement suivait l’avis du CCNE jusqu’au bout.
       
      Ensuite je ne suis pas un antilibéral acharné, je constate simplement que le système actuel est faussé pour favoriser certains et que la direction prise ne peut qu’aggraver les choses (par exemple, inverser la hiérarchie des normes en matière de droit du travail ou transférer d’avantage de pouvoir à l’UE quand on voit à quel point elle est soumise aux lobbies).
       
      Quant à la GPA, je ne parlais que de la protection des enfants mais effectivement, je n’ai pas d’opposition de principe, parce que la notion même de « marchandisation du corps » n’est qu’une hypocrisie héritée de la morale religieuse.
      Je n’utiliserai pas la formule de P. Bergé (grand soutien de Macron, tiens) « louer son ventre ou ses bras, quelle différence? » parce que pour beaucoup de femmes il y en a manifestement une mais au final ça reste subjectif, un choix personnel qui ne devrait appartenir ni aux curés ni aux féministes.
      Certaines femmes qui n’ont rien de désespéré vivent très bien le fait de porter un enfant pour d’autres (il suffit d’écouter leurs témoignage aux US, par exemple) et inversement, beaucoup sont véritablement exploitées sans que ça n’émeuve les bonnes âmes… du moment que leur activité ne touche pas de près ou de loin au sexe.
      Au final, encadrer la GPA en France serait justement un moyen d’éviter d’assurer de bonnes conditions pour les mères porteuses.
      Aucune contradiction de ma part.

      Enfin, l’idée qu’en tant qu’homme j’aurais une chance de « faire changer d’avis les féministes » en militant auprès d’elles… lol… Ça, c’est comique.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Marie 30 Juin 2017 - 9 H 11
      Photo du profil de Marie

      Ah si franchement vous êtes marrant, parce que j’ai cru que quand vous disiez : « inverser la hiérarchie des normes en matière de droit du travail ou transférer d’avantage de pouvoir à l’UE quand on voit à quel point elle est soumise aux lobbies », vous parliez de la GPA.
      Faire une jolie phrase antilibérale de bon aloi et ne pas voir que la GPA est l’avatar de ce système pour ce qui est de la procréation, c’est à mourir de rire. Mais ça chez vous ce n’est pas une grosse contradiction, non pas du tout. Quant à évoquer la liberté de disposer de son corps pour la GPA mais on se pisse dessus. Encadrer la GPA en France ne changerait rien pour personne, les gens continueraient à aller à l’étranger dans les pays pauvres où la législation est beaucoup… très mais vraiment très très encadrée. Un peu comme ce qui se passe en Australie ou au R-U, où la GPA est pourtant magnifiquement « encadrée » elle aussi. Et je ne parle même pas des dérives qui s’y trouvent. Enfin comme vous dites, vous n’êtes pas une femme, et en tant qu’homme vous n’avez pas l’air de beaucoup les aimer, là c’est votre droit.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par GmeRI1 29 Juin 2017 - 18 H 46
      Photo du profil de GmeRI1

      @laurenttv j’aime bien ce que tu dis Laurent. J’aime bien là ou tu es. C’est bien je trouve. Merci.

      Signaler ce commentaire

       
  • Par sossourires 27 Juin 2017 - 12 H 22
    Photo du profil de sossourires

    4 ans pour 3 lettres …. faut pas être pressées

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Gaystronome 27 Juin 2017 - 12 H 55
    Photo du profil de Gaystronome

    L’avis complet du ccne :
    http://img.aws.la-croix.com/2017/06/27/1200858431/ccne-avis-n126-amp-9771.pdf

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Gaystronome 27 Juin 2017 - 13 H 17
    Photo du profil de Gaystronome

    « …on peut considérer que la vocation de la médecine est, avant tout, d’assurer le soin au sens strict du traitement de pathologies et de la prévention ; on peut avoir au contraire une conception élargie du rôle de la médecine et du soin, considérant que leur vocation consiste non seulement à prévenir et à traiter les maladies, mais aussi à soulager les souffrances. Ne pas avoir d’enfant en raison de son orientation sexuelle ou de l’absence d’un compagnon peut être une véritable souffrance morale et existentielle, même si ces femmes ne sont pas, au regard d’une « solution » de nature médicale, dans la même situation que les couples hétérosexuels infertiles qui vont consulter dans un cadre médical stricto sensu. »
    🙂 Là on est vraiment pas loin du droit à donner la vie.
    Donc, pour la suite, la gpa…
    Quoi qu’en dise le ccne.

    Signaler ce commentaire

     
    • Par Marie 27 Juin 2017 - 13 H 21
      Photo du profil de Marie

      Et Macron…

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Gaystronome 27 Juin 2017 - 16 H 40
      Photo du profil de Gaystronome

      @marie12 en France le politique avance masqué, nous bouffons de l’idéologie des bouffons de gauche comme de droite : on triche.
      Contrairement à nos amis saxons qui pragmatisent.
      Juré promis : la dépénalisation de l’homosexualité ne conduira pas au pacs.
      Juré promis : le pacs ne conduira pas au mariage.
      Juré promis l’adoption ne conduira pas à la pma.
      Juré promis : la pma ne conduira pas à la gpa.
      Juré promis : Gaystronome arrêtera de poster 🙂 .
      Le Droit a Donner la Vie c’est à nous de le porter : pédés, gouines, bis, trans et hétéros infertiles.
      Et vive les bébés !

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Marie 27 Juin 2017 - 18 H 23
      Photo du profil de Marie

      Donc les gentils de la Manif pour tous avaient raison, le mariage pour tous = PMA + GPA… tous les articles qui disaient le contraire nous mentaient ? 😀
      Mais puisque tout se vaut chez toi, que le pacs aurait conduit au mariage, que l’adoption aurait conduit à la pma (ce qui est faux puisque ces sujets sont indépendants les uns des autres ), etc etc… faut autoriser l’exploitation du gaz de schiste, le travail des enfants… enfin tout ce qui est aujourd’hui interdit parce que c’est interdit, pour aller plus vite et histoire d’avoir le droit de dire n’importe quoi.
      Non franchement, Il y a parfois des interdictions qui vont dans le bon sens, faut juste l’admettre c’est tout. 😉

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Gaystronome 28 Juin 2017 - 16 H 52
      Photo du profil de Gaystronome

      @marie12 j’ai toujours dit que la manif pour tous disait vrai et la boutin aussi.
      A partir du moment ou le mariage ET l’adoption pour tous se mettaient en place tout le reste allait suivre.
      Le modèle familial évolue en intégrant les couples LGBT : la pma, en réalité un début de commencement de « droit à donner la vie » ne pouvait qu’être étendu aux lesbiennes.
      Le vrai frein sociétal c’était (et c’est toujours) le sort de l’enfant, pas celui des parents : un enfant sans papa/maman était ce frein.
      Et le doigt dans le pot de confiture c’était la pma hétérote.
      Famille LGBT étant désormais légalement = à famille hétérote, droit à la pma pour famille hétérote = droit à pma pour tous.
      Par translativité : si soigner la souffrance de ne pas pouvoir avoir d’enfant d’un couple/famille lesbien ou hétéro est validé, cette même souffrance d’un couple gay sera prise en compte, un jour.
      Sinon je suis bien évidemment favorable à l’exploitation du gaz de schiste par l’utilisation d’enfants travaillant la nuit.
      Comme de bien entendu.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Marie 28 Juin 2017 - 20 H 14
      Photo du profil de Marie

      NON !
      Le pacs c’est le pacs, le mariage c’est le mariage. Ce que ne comprennent pas les cathos fachos (et toi) c’est que le mariage a changé (grâce à l’émancipation des femmes), il n’entraine plus de facto des naissances et une vie de famille. Le mariage est devenu un symbole, celui du couple, qui refusait les couples homos. Aujourd’hui ce symbole du couple et non plus de la famille inéluctable est ouvert à tous. Le pacs n’y est pour rien dans cette histoire, pour rien.
      A la limite c’est l’inverse qui s’est produit, pour « redorer » le mariage, on a inventé le pacs, mais les homos dans cette histoire n’y sont pour rien car, ils voulaient le mariage tout court depuis le début (alors que le pacs fait fureur chez les hétéros).
      Pour la PMA, pareil !
      La PMA c’est la PMA, l’adoption c’est l’adoption. Le seul point commun c’est l’infertilité des couples qui y ont recours.
      Enfin ce qu’il te faut admettre pour éviter d’autres erreurs, c’est que ton « droit à donner la vie », seuls les individus dotés d’un utérus l’ont.
      Il se trouve que dans la nature il y a des individus avec une prostate et d’autres avec un utérus mais aucun avec les deux. Cette différence n’est pas une inégalité en droit, c’est une différence biologique.
      C’est pourquoi ton « droit à donner la vie » ne s’applique pas à tous et que la manière dont ont la donne peut être problématique pour les personnes qui la donnent et l’enfant.
      Pour le gaz de schiste et le travail des enfants la nuit, je m’en doutais…

      Signaler ce commentaire

       
    • Par GmeRI1 29 Juin 2017 - 7 H 38
      Photo du profil de GmeRI1

      Eh… quand on s’appelle Marie, on n’a pas besoin de PMA ni de GPA : on tombe enceinte par l’opération du St Esprit ! 🙂

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Marie 29 Juin 2017 - 12 H 17
      Photo du profil de Marie

      😛

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Gaystronome 29 Juin 2017 - 17 H 04
      Photo du profil de Gaystronome

      Marie pleine de grâce je prétends juste que le droit à disposer de son corps pour les femmes (avortement/pma) va aussi jusqu’à la gpa et se tricote avec le droit à donner la vie pour tous : gays, lesbiennes infertiles, hétéros infertiles.
      Les hétéros liquident leur foetus avec l’avortement et nous les LGBT on arrive avec notre pma/gpa.
      Et nique l’amer.
      Pour plein de bénés avec un papa une maman, deux mamans, une maman, un papa, deux papas.
      Et même des ni papa ni maman.
      La vie !

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Marie 29 Juin 2017 - 22 H 04
      Photo du profil de Marie

      Sacré Gaystronome, la vie est plus complexe qu’un simple commentaire un peu creux… Mais quand nous vivrons dans une gynécocratie, là oui, on pourra parler de la GPA éthique. Pour l’instant on en est loin au vu des mentalités à l’égard des femmes. Cependant, tu sembles avoir compris que tout vient d’une devise et du féminisme, c’est déjà un progrès.

      Signaler ce commentaire

       
  • Par michelle-paris 27 Juin 2017 - 14 H 14
    Photo du profil de michelle-paris

    La PMA est dans un tel état en France (délais, résultats), que les Lesbiennes auront tout intérêt à continuer d’aller en Belgique ou Espagne, mais au moins ce sera clair…

    On parie sur « Oui, on le votera, mais y a des priorités prioritaires… » (le pognon et les copains d’abord)

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Gaystronome 27 Juin 2017 - 17 H 33
    Photo du profil de Gaystronome

    Et merde ce soir on fête çà :
    https://www.youtube.com/watch?v=JmHWPCzIfW0
    Love !

    Signaler ce commentaire

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.