Il y a un an, dans la nuit du 11 au 12 juin, un homme armé faisait irruption dans un club gay d’Orlando en Floride, pendant la soirée latino et faisait 49 morts (photo ci-dessus) et 53 blessé.e.s, avant d’être abattu par la police. Dans un appel téléphonique, l’homme avait fait allégeance à Daesh, qui se présente comme l’Etat Islamique. Cette tuerie homophobie était l’attentat le plus meurtrier aux Etats-Unis depuis le 11 septembre.

L’émotion avait été mondiale. De nombreuses villes, à l’image de Paris, avaient alors illuminé leurs monuments aux couleurs de l’arc en ciel, en hommage aux victimes. De nombreux rassemblements avaient eu lieu partout aux Etats-Unis, en France et dans le monde entier.

Lors d’une commémoration cette nuit, 49 personnes sont venues habillées en ange. Ce type d’hommage s’inspire d’une action menée lors de l’enterrement de Matthew Shepard, jeune gay assassiné en 1998. Les chrétiens intégristes de la Westboro Baptist Church avaient voulu manifester à l’enterrement du jeune homme et Romaine Patterson, une amie de Matthew avait eu l’idée de leur bloquer l’accès aux funérailles avec une « chaîne d’anges ».

Le souvenir des victimes sera commémoré dans tout l’Etat de la Floride, rapporte le magazine Time. Le Gouverneur Rick Scott a ordonné que les drapeaux américains soient mis en berne dans tout l’Etat et qu’un rainbow flag géant soit déployé sur un bâtiment du gouvernement. En plus de l’hommage des « anges », qui était réservé aux survivants, au personnel et aux proches des victimes, deux autres cérémonies se tiendront au Pulse, que sa propriétaire, Barbara Poma, souhaite transformer en mémorial.

Dans une série de vidéos, l’association LGBT Human Rights Campaign a rendu hommage aux victimes décédées en avril dernier. Lady Gaga, Jane Fonda, Matthew Bomer, Denis O’Hare, Laverne Cox, Kathy Bates et beaucoup d’autres y parlent de chacune des personnes tombées sous les balles. Voir la compilation de ces vidéos ci-dessous:

Lire tous nos articles consacrés à la tuerie d’Orlando

Relire notre édito: La leçon d’Orlando