A la une, France | 12.06.2017 - 10 h 03 | 19 COMMENTAIRES
  • Franck Riester
  • législatives
  • luc carvounas
  • Sens Commun
  • Sergio Coronado

Législatives: les résultats marquants du premier tour

Publié par
Candidats ouvertement gay, candidat.e.s homophobes ou gay-friendly: les résultats à retenir de ce premier tour des élections législatives 2017.
assemblee_nationale_665x410

- Photo : Fabien Guenot

Sans surprise, La République en Marche est arrivée en tête dans trois circonscriptions sur quatre lors du premier tour des élections législatives, marqué par une abstention très forte de 51,28%. Le parti du président devrait obtenir une majorité écrasante à l'Assemblée Nationale le 18 juin prochain.

On retiendra des résultats contrastés pour les candidats ouvertement gay.

Franck Riester (Les Républicains), l'un des deux députés ouvertement gay de la précédente législature, est arrivé en tête dans la 5ème circonscription de Seine et Marne.

Sergio Coronado, député  EELV sortant de la circonscription des Français de l'étranger en Amérique Latine est en ballotage défavorable pour le second tour.

Luc Carvounas, sénateur PS qui a fait son coming-out en 2015, arrive second avec 20,54% des voix dans la 9ème circonscription du Val de Marne. La candidate de la République en marche, arrive en tête avec 29,25% des voix. Tout n'est donc pas perdu pour l'ancien fidèle de Manuel Valls.

ERWANN BINET ELIMINÉ
Beaucoup des acteurs et actrices du mariage pour tous sont tombés, à l'image du député PS Erwann Binet, rapporteur de la loi sur le mariage pour tous et engagé sur la question du changement d'état civil pour les personnes trans, a été éliminé dans la huitième circonscription de l'Isère avec 14,45% des voix. Même sanction dans la 6ème circonscription des Pyrénées Atlantiques pour la députée PS Sylviane Alaux, qui avait fait son coming-out de mère d'homo à l'Assemblée nationale lors des débats sur le mariage pour tous.

Dans la 7ème circonscription de Paris, Patrick Bloche, l'un des deux rapporteurs de la loi sur le Pacs se retrouve avec 15,97% des voix en ballotage défavorable pour le second tour. Son adversaire LREM est arrivé en tête avec 42,98% des voix. Dans cette circonscription, Jean-Charles Lallemand, de la France Insoumise, co-auteur des propositions sur les questions LGBT du programme de Jean-Luc Mélenchon, arrive troisième et ne se qualifie pas pour le second tour.

Henri Guaino, ancienne plume du président Sarkozy et député LR très engagé contre le mariage pour tous, a été éliminé dès le premier tour à Paris. A noter que lors de la soirée électorale, il a estimé que les électrices et électeurs de sa circonscription étaient "à vomir". Il n'avait pas été investi par les Républicains. Celle qui l'avait été, Nathalie Kosciusko-Morizet arrive seconde et se retrouve en ballotage défavorable pour le second tour.

CANDIDAT.E.S ANTI-HOMOS
Dans la première circonscription de Guadeloupe, Olivier Serva qui a qualifié en 2012 l'homosexualité d'"abomination" - il s'est excusé lors de la campagne - arrive en tête avec 43,7% des voix.

Dans les Yvelines, le très homophobe Jacques Myard (LR) et Jean-Frédéric Poisson, successeur de Christine Boutin à la tête du Parti-Chrétien Démocrate, sont tous les deux en ballotage défavorable, très loin derrière les candidats LREM. Sauf surprise, ils devraient quitter l'Assemblée dimanche prochain.

Philippe Gosselin (LR) est arrivé deuxième dans la première circonscription de la Manche, mais il conserve une chance au second tour. Le très réac et très désagréable Marc Le Fur (LR), vif opposant au mariage pour tous, est lui arrivé en tête de la 3ème circonscription des Côtes d'Armor avec 38,52% des voix. Il est talonné par le candidat LREM avec 37,26% des suffrages exprimés.

Dans l'Aube, Nicolas Dhuicq, pour qui "les enfants d'homos sont des terroristes en puissance", est arrivé deuxième et devra affronter un candidat FN et un candidat LREM dans un triangulaire au second tour.

DÉROUTE POUR SENS COMMUN
Dans la 1ère circo du Rhône, Anne Lorne, candidate issue de la Manif pour tous, est battue au premier tour. Même chose pour Sébastien Pilard, ancien président de Sens Commun, l'émanation de la Manif pour tous au sein des Républicains. Comme le note L'Obs, c'est d'ailleurs une véritable "déroute" pour les candidat.e.s soutenu.e.s par Sens commun. Une nouvelle qui a fait quelques heureux:

Second tour, le 17 juin pour les circonscriptions des Français de l'étranger et le 18 juin pour les autres.

Print This Post
Photo du profil de Xavier Héraud
Publié par
Co-fondateur de Yagg. Rédacteur en chef. Photo. Comédies musicales. Harvey Fierstein. These are a few of my favorite things.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (19)
  • Par sossourires 12 Juin 2017 - 13 H 21
    Photo du profil de sossourires

    Dans la 6ème circonscription du 64, Sylviane Alaux ne fait que 7 %, Bru arrive en tête. J’en suis malade

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Marie 12 Juin 2017 - 19 H 42
    Photo du profil de Marie

    Et une autre tarte dans la gueule du FN. Love 2017.

    Signaler ce commentaire

     
    • Par plume 13 Juin 2017 - 12 H 42
      Photo du profil de plume

      Sauf qu’avec la politique de brutalité sociale que vont mener ces éluEs lindekind, les pauvres et les minoritaires vont payer très cher (et rien qu’elleux !) cette « tarte » tout à fait symbolique du coup, pour ne pas dire pis.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Marie 13 Juin 2017 - 13 H 33
      Photo du profil de Marie

      Allez faire campagne, présentez vous à la présidentielle, devenez une politique LGBT… Oui, au bout d’un moment, c’est la seule réponse valable.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Gaystronome 13 Juin 2017 - 17 H 31
      Photo du profil de Gaystronome

      Arrêtons de râler : il y a 1 an c’était fion de la Sarthe et sens commun qui devaient prendre le pouvoir et c’était bétonné.
      Aujourd’hui un bataillon de novices LREM va débarquer à l’Assemblée, çà va tanguer mais si nous sommes pas trop cons nous pouvons marquer des points.
      Et puis méluche ou la boxeuse, honnêtement : c’est trop la misère !
      Bien sûr : un peu de tristesse de voir le PS et les écolos débarqués.
      Mais la vie continue !
      https://www.youtube.com/watch?v=fCR0ep31-6U

      Signaler ce commentaire

       
    • Par GmeRI1 16 Juin 2017 - 5 H 08
      Photo du profil de GmeRI1

      Présidence bunkérisée, ministres tétanisés, Chambre de groupies et opposition réduite à zéro. La belle démocratie que voilà!
      Macron et sa bande vont faire de la politique par ordonnances et par décrets.
      C’est clairement désavouer la participation démocratique.
      Les députes et l’Assemblée Nationale dans son esprit et sa fonction perdent leur sens et leur pourvoir.
      Outre l’abus politique, c’est un très mauvais message démocratique qui est donné à la jeunesse de ce pays.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Marie 16 Juin 2017 - 12 H 46
      Photo du profil de Marie

      Quand on ne va pas voter, faut encore moins râler…

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Reuillois 16 Juin 2017 - 13 H 48
      Photo du profil de Reuillois

      « Quand on ne va pas voter, faut encore moins râler… »
      La réponse toute faite qui ne veut plus rien dire vue la crise démocratique que traverse notre pays.

      Celles et ceux qui ose encore dire « les abstentionnistes taisez-vous ! » n’ont rien compris à ce qui se passe, où alors si, mais cherchent à taire toute voix qui n’est pas en faveur du PROJEEEEEEEEEEEEEEEEEET !

      Oui nous sommes nombreux/ses à penser que Macron est dangereux, et vous n’empêcherez personne de le dire !

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Marie 16 Juin 2017 - 18 H 19
      Photo du profil de Marie

      Crise démocratique mon cul ! Et ça lui fait une belle jambe de dire qu’il est dangereux… Oulalalala. Aller voter contre, au lieu de s’abstenir, ça aurait déjà plus de gueule… Et puis ça va la victimisation à 2 balles des mauvais perdants, tout le monde à le droit de râler (comme d’hab).

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Reuillois 16 Juin 2017 - 18 H 32
      Photo du profil de Reuillois

      Et les jérémiades des mauvais gagnants face à celels et ceux qui ne partage pas la macronmania, on en parle ? Ça va bientôt déchanter, l’état de grâce, à supposer qu’il y en ait un, ne va pas durer.

      Et être vulgaire ne changera rien à la réalité !

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Marie 16 Juin 2017 - 18 H 51
      Photo du profil de Marie

      Mais je m’en branle de la macrognagnagna… Que les gens assument aussi leur responsabilité en tant que citoyens au lieu de râler bêtement car, quand on a plus de 50% d’abstentionnistes qui donnent raison à la majorité votante par le fait de leur abstention, on ne hurle pas à la crise démocratique puisque c’est un choix démocratique, qui lui est dangereux. Je serai vous je leur en voudrai plus qu’à Macron mais je dis ça j’dis rien…

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Reuillois 16 Juin 2017 - 18 H 58
      Photo du profil de Reuillois

      Peut-être aussi que les gens ne votent plus parce qu’il n’espère plus rien de qui que ce soit. Vous aurez beau la nier, la crise démocratique est là.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Marie 16 Juin 2017 - 19 H 11
      Photo du profil de Marie

      Oooh la jolie phrase toute faite… et tellement facile. On a le droit de vote, on n’est pas content on vote blanc ! Si tout le monde votait blanc au lieu de s’abstenir par exemple, le message politique ne serait pas le même. Alors il y a des mécontents certes mais aucune crise démocratique à l’horizon, les gens ont voté ou pas… tant pis pour les perdants.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Reuillois 16 Juin 2017 - 19 H 23
      Photo du profil de Reuillois

      « Oooh la jolie phrase toute faite… et tellement facile. »
      Je vous rappelle votre « Quand on ne va pas voter, faut encore moins râler… »… dans le genre phrase toute faite et facile, ça se pose là. Et le vote blanc a le même pouvoir sur le résultat des urnes que l’abstention. Vos leçons d’éducation civique à côté de la plaque et vos dénégations ne changent rien à la réalité de la crise démocratique que nous vivons, que vous le vouliez ou non.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Marie 16 Juin 2017 - 19 H 35
      Photo du profil de Marie

      Pour vous répondre c’était de l’ironie… mais bref passons.
      Ecoutez c’est simple, à la prochaine élection présidentielle, j’espère vraiment que votre candidat.e gagnera (avec 99.9% des voix), comme ça vous pourrez utiliser mes commentaires pour expliquer à celles et ceux qui râleront comment fonctionne une élection à 2 tours sous la V République… vous verrez y en a qui seront lourds, d’autres qui diront que c’est pas démocratique, mieux la crise démocratique, etc, etc…

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Reuillois 16 Juin 2017 - 19 H 41
      Photo du profil de Reuillois

      Entendu. Je ne ferai même pas de copie d’écran : faisons ensemble un pari sur l’avenir que Yagg sera encore là en 2022 😉 !

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Marie 16 Juin 2017 - 19 H 44
      Photo du profil de Marie

      YAGG FOREVER !!!

      Signaler ce commentaire

       
  • Par Gaystronome 18 Juin 2017 - 7 H 01
    Photo du profil de Gaystronome

    Dans mon petit village sarthois il ne reste que LREM et la droite, ici, on vote fn ou droite en majorité.
    Nous sommes quelques uns de gauche, à voter écolo, ps, fi etc…
    Je vais aller voter LREM (avec circonspection) pour moi et blanc pour mon fils qui est un inconditionnel de la France insoumise.
    Les échanges plus haut entre @reuillois et @marie12 m’inspirent juste une chose : nous LGBT ne devons jamais baisser les bras, jamais être naïfs et surtout ne jamais laisser les autres décider pour nous : votons !
    Si tous les pédés, les gouines, les bis et les pas comme tout le monde ne nous bougeons pas on ne pourra pas se plaindre de finir en chambre à gazE.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par plume 18 Juin 2017 - 11 H 34
    Photo du profil de plume

    je me demande combien de temps, et ce qu’il faudra de violence institutionnelle et sociale, de gentes à la rue, parce que ça va être ça avec les lindekind et leur bonaparte de la création de valeur, cinq, dix millions peut-être de pauvres et précaires en plus, comme dans d’autres pays qui ont déjà « adopté » cette gouvernance, pour que les qui ont voté macron admettent avoir voté à droite. Macron c’est Fillon sans crucifix. Il n’y a plus que la droite, point. Et une majorité abstentionniste aux intentions douteuses. Et une majorité des minoritaires qui y passera évidemment en prime time (l’élitat subalterne sera là, lui aussi, pour aider à cimenter encore et encore ce désastre – jusqu’à ce qu’il n’y a ait vraiment plus de société, et que ça s’effondre d’un coup dans quelque chose de pire que tout ce que nous aurons craint).

    Signaler ce commentaire

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.