Ce matin, quelques militants « pédés, gouines, trans, bi et queer » ont mené une action devant les locaux du Conseil supérieur de l’audiovisuel pour dénoncer la passivité du régulateur des médias face à l’homophobie de Cyril Hanouna, animateur et producteur de l’émission Touche pas à mon poste sur C8 (Lire Tollé après une nouvelle séquence homophobe dans «Touche pas à mon poste»). Ils ont tagué sur le trottoir le slogan « Hanouna  producteur d’homophobie, CSA complice »

Dimanche à 13h, le CSA avait reçu 17800 signalements pour l’émission où Cyril Hanouna s’amuse à piéger des homosexuels avec une petite annonce de rencontre, selon Le Figaro. Un record.

« Multirécividiste, l’émission bénéficie d’une complaisance complice de la part des autorités publiques, mais aussi des sponsors et marques, et évidemment de la chaine C8 et des responsables du groupe Canal, qui soutiennent son émission. Cela démontre qu’il ne s’agit en rien de dérapages, mais d’un système qui banalise et encourage l’humiliation et la violence sur des personnes en raison de ce qu’elles sont. », dénoncent les militant.e.s, qui souhaitent rester anonymes, dans un communiqué.

« Les audiences et la jeunesse du public de TPMP ne sont en rien des excuses, mais au contraire des circonstances aggravantes qui favorisent la répétition de ces comportements dans la vie quotidienne. », ajoutent-ils.

Par cette action, les militant.e.S appellent le CSA  « à prendre enfin ses responsabilités » et « exigent qu’il mette un terme à l’impunité de l’homophobie cathodique. »

Beaucoup continuent à s’émouvoir de cette émission. Ainsi Christiane Taubira a estimé que « On peut certes rire de tout. Piétiner la dignité c’est autre chose ».

Même son de cloche chez SOS homophobie, pour qui « Faire rire en humiliant et en dégradant n’est pas digne d’un personnage public qui prétend combattre les discriminations. Chaque jour, SOS homophobie essaie de déconstruire les préjugés et les clichés dont sont victimes les personnes LGBTI et n’entend pas que l’on puisse les utiliser pour humilier en direct des hommes gays ou bi. »

« TENDRESSE POUR JEAN-JOSÉ »
De son côté, l’animateur a envisagé un temps de porter plainte contre le CSA, avant d’y renoncer, selon un journaliste d’Europe 1.

https://twitter.com/benjaminrabier/status/866555669486465024

Il est également soutenu par la chaîne. Le directeur des programmes et de l’antenne de C8 se réjouit des bonnes audiences et évoque sa « tendresse pour Jean-José » [le nom que Cyril Hanouna a pris pour se moquer des gays dans son émission].

Contactés par Yagg, les militant.e.s à l’origine de l’action devant le CSA n’excluent pas d’autres happenings dans les jours qui viennent y compris contre la chaîne appartenant à Vincent Bolloré. Le CSA devrait se saisir très prochainement du sujet.