Le 11 avril dernier, Emmanuel Macron a fait part de son indignation vis à vis du sort réservé aux gays persécutés en Tchétchénie.

Il est désormais président de la République, et donc en capacité d’agir. Avec son humour habituel, l’humoriste Tristan Lopin l’exhorte à s’engager sur la question et lance au passage le hashtag #MacronTchétchénie, à diffuser sur les réseaux sociaux.

La France a fait savoir dernièrement qu’elle accueillerait favorablement des demandes d’asiles venant de gays tchétchènes. Il n’y a pas eu de demande pour l’instant. La chancelière allemande, Angela Merkel, a demandé au président Russe, Vladimir Poutine, d’user de son influence pour « protéger les droits des minorités. » Ce dernier a répondu qu’il se tiendrait informé (Lire Tchétchénie: Poutine réagit officiellement).