Emmanuel Macron est devenu ce matin le huitième président de la Vème République, en succédant à François Hollande. S’il n’a pas promis grand-chose aux personnes LGBT pendant sa campagne, le nouveau président a tout de même envoyé quelques petits signes lors de sa première journée au pouvoir.

On a pu ainsi remarquer la présence d’Etienne Cardiles, le compagnon du policier assassiné Xavier Jugelé lors de la cérémonie d’investiture à L’Elysée (Lire « Tu vas rester dans mon coeur pour toujours »: Le bouleversant hommage de son conjoint à Xavier Jugelé, le policier assassiné sur les Champs Elysées):

Lors de sa descente des Champs Elysées, Emmanuel Macron a d’ailleurs marqué un temps d’arrêt en face de l’endroit où le policier a été assassiné:

Un peu plus tard, à l’Arc de Triomphe, il a salué Denis Erhart, des OubliéEs de la mémoire, avec qui il a échangé quelques mots:

Les OubliéEs de la mémoire milite pour la reconnaissance des triangles roses, ces détenus déportés lors de la Seconde Guerre Mondiale en raison de leur homosexualité.

Après la passation de pouvoir, François Hollande s’est rendu au siège du Parti Socialiste, rue de Solférino. Devant les militant.e.s socialistes, il a évoqué son bilan et notamment le mariage pour tous.