Contrairement à l’Inter-LGBT , qui appelle seulement à « faire battre les idées du Front National » (Lire L’Inter-LGBT s’explique: « Nous ne donnons pas de consigne de vote, mais nous voulons pousser à la réflexion »), SOS homophobie appelle explicitement à voter Emmanuel Macron pour le second tour de l’élection présidentielle.

Dans un communiqué, l’association estime que le programme de Marine Le Pen menace directement les droits et les libertés des personnes lesbiennes, gays, bies, trans et intersexes (LGBTI):

« Marine Le Pen souhaite supprimer le mariage pour tou-te-s et défend une conception univoque et réactionnaire de la famille. Elle s’oppose à toute politique de lutte contre l’homophobie et la transphobie, à toute politique publique en faveur de l’égalité femmes-hommes et de lutte contre le sexisme. Sa politique annoncée de lutte contre l’immigration rendra extrêmement difficile les moyens de protections des demandeurs/euses d’asile menacé-e-s dans leur pays en raison de leur orientation sexuelle ou leur identité de genre. Elle favorisera les comportements racistes, stigmatisants et discriminatoires contre lesquels SOS homophobie milite, notamment au travers de son enquête nationale sur les personnes LGBTI racisées. »

Emmanuel Macron, en revanche, souligne l’association,  « a signé la charte d’engagement pour les personnes LGBTI de SOS homophobie. » SOS homophobie note que le candidat a également répondu au questionnaire Inter-LGBT / SOS homophobie, même si c’est par une lettre ouverte (Lire Questionnaire de l’Inter-LGBT et de SOS homophobie: les réponses (ou les non-réponses) des candidat.e.s). Cette dernière ne satisfait pas l’association, d’ailleurs:

«Emmanuel Macron ne s’engage pas clairement à accorder la PMA pour tou-te-s, il ne se prononce pas sur les droits des personnes trans et sur l’adoption d’une nouvelle loi sur le changement d’état civil, et il ne fait aucune proposition sur les conditions de vie des personnes intersexes.»

Pour autant, l’association estime que les enjeux de cette élection présidentielle vont bien au delà des questions LGBT: «Nous sommes face à une menace imminente. Il en va de la garantie et de la préservation de nos droits et de nos libertés. Emmanuel Macron est le seul des deux candidat-e-s du second tour qui permettra de les préserver, le seul avec lequel le dialogue restera possible pour continuer à avancer en faveur des droits des personnes LGBTI.»

Et l’association d’enfoncer le clou: «Pour toutes ces raisons, SOS homophobie ne peut pas rester indifférente au risque que Marine Le Pen accède au pouvoir le 8 mai ou qu’elle pèse sur l’échiquier politique en obtenant un score élevé. SOS homophobie appelle donc à faire barrage à Marine le Pen et au Front National en votant Emmanuel Macron, seule stratégie efficace pour défendre les valeurs républicaines et démocratiques et à même de garantir nos droits et nos libertés fondamentales.»

Tous nos articles sur la présidentielle 2017