La France a officiellement réagi aux échos de répression visant les homosexuels en Tchétchénie (Lire Des camps de concentration pour gays en Tchétchénie?) par le biais d’un communiqué publié sur le site du ministère des Affaires Etrangères. Voici le texte intégral du communiqué:

La France est préoccupée par les nombreux témoignages, relevés ces derniers jours par la presse et les ONG, faisant état de répression et de cas de torture à l’encontre des personnes homosexuelles, bisexuelles, transgenres ou intersexuées (LGBTI) en Tchétchénie.

Nous appelons la Fédération de Russie à condamner les réactions des autorités tchétchènes qui, en niant l’existence même de l’homosexualité ou en laissant entendre que les personnes concernées pourraient être tuées par leurs familles, encouragent un climat d’impunité. Toute la lumière doit être faite sur ces violations graves des droits de l’Homme, garantis par plusieurs instruments internationaux auxquels la Russie a librement souscrit.

La France œuvre sans relâche pour que l’égalité en droits et en dignité soit respectée pour tous les individus, quelle que soit leur orientation sexuelle ou leur identité de genre.

Plusieurs personnalités politiques ont également condamné la persécution homophobe en Tchétchénie, parmi lesquels trois candidats à l’élection présidentielle (Lire Benoît Hamon et Emmanuel Macron condamnent la persécution des homos en Tchétchénie)