Une victoire pour les associations LGBT. Pierre-Nicolas Nups, membre du GUD (Groupe Union Défense, un groupuscule d’extrême-droite) de Nancy, candidat aux élections législatives de 2017, sous l’étiquette Comité Jeanne, nouveau parti de Jean-Marie Le Pen, a été condamné par le Tribunal correctionnel de Nancy ce vendredi 7 avril 2017 à une peine de 6 mois d’emprisonnement avec sursis et de 5 ans d’inéligibilité pour incitation à la haine homophobe.

«En mai 2013, Pierre-Nicolas Nups avait publié sur la page Facebook du GUD de Nancy une vidéo intitulée « On va casser du PD » dans laquelle un personnage de fiction appelle à trouver « des matraques » pour « casser du pédé »», rappelle l’association Mousse, qui était partie civile lors du procès, aux côtés de l’Inter-LGBT, Couleurs Gaies et SOS homophobie

Il a par ailleurs été condamné aux associations constituées parties civiles la somme de 1 000 € à titre de dommages et intérêts et 1 500 € au titre de leurs frais d’avocats.

Couleurs Gaies, Centre LGBT de Metz, « se félicite » de cette décision. Pour Me Étienne Deshoulières, avocat de l’association Mousse, «Cette décision est importante. Elle condamne sévèrement les propos homophobes d’un membre du GUD. Il s’agit d’un signal fort contre l’expression de tous les discours de haine».