« Enfin! », titre le site gay allemand Queer.de. Le gouvernement allemand a approuvé un projet de loi indemnisant les hommes condamnés pour homosexualité après 1945 en vertu du tristement célèbre paragraphe 175 du code pénal allemand. Le projet de loi, porté par le ministre de la Justice Heiko Maas (SPD, l’équivalent du parti socialiste outre-Rhin), prévoit d’annuler les condamnations pour homosexualité des personnes encore vivantes et de les indemniser à hauteur de 3000 euros par condamnation, auxquels s’ajouteront 1500 euros par année d’emprisonnement ou d’internement dans un service psy. Il faudra pour cela que les victimes remplissent un formulaire. Le Parlement allemand, le Bundestag, doit examiner le texte prochainement.

Créé en 1871 lors de l’unification allemande par le gouvernement d’Otto Von Bismarck, le paragraphe 175 avait été aggravé par les nazis en 1935. Ces dispositions n’ont été abolies qu’en 1969 et le paragraphe lui-même a été abrogé en 1994. Après la guerre, ce sont plus de 40 000 hommes qui ont été condamnés.

La plus grande association allemande, la LSVD s’est « se félicite qu’après tant de longues décennies d’inaction, des conclusions juridiques et politiques soient enfin tirées des violations graves et massives des droits de l’homme commises par l’État démocratique à l’encontre des homosexuels. »