La Manif pour tous pas prête à lâcher le candidat qu’elle a contribué à faire désigner. Dans un entretien à l’AFP, Ludivine de la Rochère, présidente du mouvement, considère que François Fillon, mis en cause dans de multiples affaires (l’emploi fictif de son épouse, notamment), est « toujours présumé innocent ». Pour Ludovine de la Rochère, il y a « clairement l’espoir » que tout cela se termine « sans mise en examen ».

Sens commun, relai de la Manif pour tous au sein des Républicains, avait adoubé l’ancien Premier ministre lors de la campagne des primaires du parti conservateur. Ce dernier l’avait largement emporté face à Alain Juppé. Pour la présidente du mouvement anti-mariage pour tous, François Fillon a « créé une très forte attente en donnant une place importante » dans son programme à « la filiation, la famille et les enfants ». Son retrait constituerait selon Ludivine de la Rochère une « tragédie politique », car « il n’y a pas d’alternative qui porterait la même ligne ».

UNE PETITION DE FRIGIDE BARJOT
Jamais avare d’un coup de com, Virginie Tellenne, alias Frigide Barjot, ancienne porte-parole de la Manif pour tous, a également apporté son soutien au candidat des Républicains, en lançant une pétition intitulée « Fillon, tiens bon« , signée pour l’instant par 20 000 personnes. Là aussi, il s’agit moins d’une solidarité avec l’homme politique qu’une crainte que son programme ne soit pas repris par d’éventuels remplaçant.e.s. « De la réussite de sa famille et de sa proximité avec elle a dépendu celle de sa carrière politique fondée sur la défense de la famille, écrit l’interprète de Fais moi l’amour avec deux doigts. Cela est donc pour nous, citoyens défenseurs de la filiation, parfaitement légitime. Et la justice devra en rendre compte. Certes, François Fillon n’a pas voulu que cela se sache. Certes sa communication laisse à désirer, et nous le pressons ici de s’exprimer. Car il le paye avec sa femme et sa famille – et nous donc – très chèrement. »

« Il s’agit surtout de préserver l’influence politique assurée à travers le succès de Fillon à la primaire de droite. C’est pourquoi on peut y lire une volonté de démonstration de force et un avertissement clair aux tenants d’un plan B et à ceux parmi eux qui imaginent une victoire de la droite sans prise en compte de ce courant réactionnaire. », commente la militante lesbienne Gwen Fauchois sur son blog.

Frigide Barjot craint elle aussi l’abandon de son poulain: « Devant cet abandon en rase campagne, c’est Emmanuel Macron, programmé par Hollande et financé par Bergé, qui sera président. » L’homme d’affaires, ancien propriétaire de Têtu a en effet déclaré son soutien à l’ancien ministre de l’Economie. Il est depuis toujours la bête noire de la Manif pour tous.

François Fillon doit s’exprimer lors d’une conférence de presse aujourd’hui à 16h.