Monde | 24.10.2016 - 14 h 59 | 17 COMMENTAIRES
  • Russie

L’ambassade de Russie au Royaume Uni dépeint les occidentaux comme des cochons gays

Publié par
Pour la Russie, les européens ressemblent à des cochons gays en camp de concentration.

En Russie, l'homophobie est officielle. Une nouvelle preuve avec cette illustration plus que douteuse, tweetée par l'ambassade Russe au Royaume-Uni, repérée par Pinknews.

Le message "Si la Russie est en déclin, pourquoi s'en inquiéter? Peut-être que la véritable inquiétude, c'est le déclin des occidentaux et le fait que nous nous en sortions mieux?" est illustré avec un dessin qui dépeint la fédération Russe comme un ours très musclé. Face à lui, la zone euro, représentée par un camp de concentration (le "Euro zone", rappelle le "Arbeit macht frei" d'Auschwitz) où flotte le rainbow flag, dessus d'une barrière d'étoiles jaunes... Les occupants du camp de concentration sont représentés en outre comme des cochons.

Print This Post
Photo du profil de Xavier Héraud
Publié par
Co-fondateur de Yagg. Rédacteur en chef. Photo. Comédies musicales. Harvey Fierstein. These are a few of my favorite things.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (17)
  • Par MICHAEL16 aujourd'hui - 16 H 57
    Photo du profil de

    J’veux pas dire mais l’ours russe fait très… bear, et heureux de faire décoller une bite… Une belle leçon d’amour au final.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Gaystronome aujourd'hui - 17 H 24
    Photo du profil de Gaystronome

    La russie ne représente plus rien, c’est un pays en pleine déconfiture économique, morale, intellectuelle.
    Ce pauvre poutine en est réduit à financer les fachos d’Europe et à tuer le peu de vie démocratique qu’il reste dans son pays pour continuer à régner.
    Un pays en ruine, sans avenir avec des LGBT violentés, les opposants politiques et les journalistes d’opposition liquidés.
    Leur reste que la vodka et encore.
    A vomir.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par sébastien aujourd'hui - 17 H 33
    Photo du profil de sébastien

    Triste de voir comme ce qui aurait pu être un grand pays libre et pacifique rate le coche.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Phil86 aujourd'hui - 18 H 41
    Photo du profil de Phil86

    Poutine a une petite bite…

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Vistemboire aujourd'hui - 20 H 29
    Photo du profil de Vistemboire

    Ouf !! Joli niveau de sur-interprétation.
    Des étoiles jaunes, vraiment ? Ça serait-y pas les étoiles jaunes (sur fond bleu « de la vierge ») du drapeau de l’UE ?
    Des cochons ? J’y vois des tirelires.
    Quant au camp de concentration… franchement ? Gros point Godwin ou alors il faudra me montrer où sont les barbelés, les miradors, les barrières, les rails de chemin-de-fer, les gardes de la SS, les baraquements et les cheminées ?

    Signaler ce commentaire

     
    • Par friendlyfire 25 Oct 2016 - 8 H 45
      Photo du profil de friendlyfire

      @vistemboire
      Surinterprétation ? Sûrement un peu : le dessinateur semble tellement idiot (attaché à une idée simple et fixe) que le créditer d’une connaissance historique ou géopolitique quelconque semble bien clément et optimiste,
      mais il y a bien tentative de vexation vexollologique avec l’utilisation de ce beau drapeau arc-en-ciel qui n’en demandait pas tant, et c’est là que l’accusation sous-jacente de décadence démocratique des mœurs devient problématique, et minable, et risible, et terrible quand on sait l’état de la liberté d’aimer là-bas.

      Réponse indirecte en dessin aussi avec cet extrait d’un album d’Andy Riley, sommmet d’humour noir anglais connu pour sa désopilante série de Bunny Suicide, et pour ses « Méchants cochons » (Selfish Pigs en anglais) :

      http://vieira-julien.fr/wp-content/uploads/2012/02/pigs-5.jpg

      https://blogs.mediapart.fr/edition/comic-strip/article/040311/mechants-cochons

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Vistemboire 25 Oct 2016 - 11 H 24
      Photo du profil de Vistemboire

      @Friendlyfire
      Mon commentaire portait sur l’interprétation qui est faite du dessin. Je n’ai jamais prétendu que je le trouvais drôle, encore moins pertinent.
      Les sous-entendus (étoile jaune, camp de concentration) laisse suggérer une critique qui ne dit pas son nom dans une utilisation outrancière ; je ne peux pas (plus) souffrir que des accusations d’antisémitisme soient portées sur tout et à toutes occasions car la banalisation de l’argument porte en elle un risque trop grand. (Re)lire « Le garçon qui criait au loup », Ésope (je crois).
      Mais, admettons qu’il s’agisse d’un camp allemand période national-socialiste, que l’auteur ait une connaissance des faits les plus saillants de l’histoire de son propre pays, on peut alors avoir une toute autre lecture du dessin plutôt que de faire des associations qui ne veulent rien dire : les pauvres petits cochons-tirelires gavés de pognon (il y en a même un où ça déborde) enfermés dans un camp eurozone ceinturé de symbolisme chrétien montrent le poing à l’ours russe qui se porte à merveille. Le même ours russe qui a, lorsqu’il était soviétique, libéré ces mêmes camps et gagné la guerre contre les fascistes en sacrifiant 23 millions de ses oursons. Les petits cochons-tirelires sont donc des idiots qui s’enferment dans un système qui les fera mourir et ils accusent l’ours, qui n’en a cure, de tous les maux qui les accablent.
      Très primaire, j’en conviens, mais pas plus que de souligner qu’il y a des étoiles jaunes (clic, clic, gros clin d’œil « vous voyez ce que je veux dire, je ne vous fais pas de dessin ») quand l’étoile de David est creuse, a six branches et non pas cinq. D’ailleurs, l’ours porte aussi une étoile jaune sur son ceinturon, qu’est-ce que ça peut bien vouloir dire ?
      Quant à la provocation de faire flotter l’arc-en-ciel au-dessus de l’eurozone, c’est idiot en effet, mais pas plus que de considérer que tous les Russes sont des barbares incultes violemment homophobes sans demander leur avis aux premier concernés : les LGBT russes.
      Je pourrais même taquiner en demandant où sont donc passés tous les « Je suis Charlie » de naguère, mais non, finalement.
      Merci pour ces très grands-bretons dessins de cochons méchants, c’est drôle quoique très injuste ; les cochons sont les animaux les plus délicieux qui soit.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par zaripov 25 Oct 2016 - 11 H 40
      Photo du profil de zaripov

      @vistemboire
      Je ne vois pas très bien ce que Charlie vient faire la dedans. Au moins que quelqu’un ait porté plainte contre ce dessin. Par ailleurs un ambassadeur c’est pas la même chose qu’un journal satyrique. Par contre on devrait se demander où sont passé tous les théoriciens du pinkwashing. Il est clair qu’il y a en ce moment une offensive anti-russe qui cache des intérêts pas très honorables. On parle de sanctions à tout bout de champs pour la Russie en Syrie alors que l’Arabie Saoudite peux faire ce qu’elle veut au Yemen. Et jamais les droits LGBT n’ont été instrumentalisé comme contre la Russie. Car dénoncer la loi russe c’est une chose qu’il convient de faire, mais à condition que cela ne soit pas à géometrie variable… d’ailleurs on verra bien ce qui se passera pour le mondial de foot au Qatar là on aura sur le dos le CCIF nouveau allié ici. Déjà des membre du CCIF comme Ennasri nous mis en garde si on mobilise contre les mondiaux de foot au Qatar.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Gaystronome 25 Oct 2016 - 13 H 01
      Photo du profil de Gaystronome

      @zaripov le soucis premier avec la russie de poutine c’est qu’elle RECULE sur les droits LGBT et qu’elle organise le lynchage en amalgamant nos droits humains et la soi disant dégénérescence occidentale.
      Elle est devenue le fer de lance d’un repli identitaire/raciste/homophobe/xénophobe/famille traditionnelle etc… avec son allié l’église orthodoxe.
      Un ticket trump/poutine et s’en est fini de nous, sans même attendre l’arabie saoudite.
      La preuve avec cette odieuse et ostentatoire cathédrale » St vladimir » en plein coeur de Paris que même l’arabie n’a pas réussi a faire pour son culte.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par zaripov 25 Oct 2016 - 14 H 28
      Photo du profil de zaripov

      @gaystronome
      Le fait qu’elle recule ce n’est pas une raison pour utiliser deux poids deux mesures, j’ajoute que les sanctions ne servent strictement à rien si non à pénaliser les populations des deux côtés (voir l’agriculture française). Je crois que vous vous faites peur. Pour une cathédrale en plein Paris il y a des tas de mosquées qui sont construite en province avec l’argent de l’Arabie Saoudite. Sans compter l’argent que la mairie de Paris verse à l’Institut des cultures de l’islam avec mosquée annexée.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Vistemboire 25 Oct 2016 - 16 H 09
      Photo du profil de Vistemboire

      @Zaripov
      Je voulais juste souligner de façon cocasse, en parlant de « Charlie », qu’il y a eu des défenseurs acharnés de la liberté de caricaturer et de blasphémer sans aucune critique sur ce qui était publié (et je suis d’accord sur le principe), mais qui oublient un peu ces belles idées dès lors qu’il s’agit de la Russie.
      Deux poids, deux mesures, en effet.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par zaripov 25 Oct 2016 - 17 H 06
      Photo du profil de zaripov

      @vistemboire
      Je ne suis pas d’accord pour moi on a tout a fait le droit de critiquer une caricature. Par contre on a le droit aussi de critiquer ce qui avant et après charlie ont contribué a une haine obsessionnelle en écrivant les pires injures sur ce journal. On ne peut pas dire que cette caricature russe qui encore une fois vient de l’ambassadeur qui n’est pas très « diplomatique » ait suscité toute cette haine. En revanche je suis tout à fait d’accord avec toit pour dire que la russophobie existe et l’instrumentalisation des droits LGBT est sans doute la plus évidente dans les relations avec la Russie, on voit les différence avec la Turquie qui balance des bombes sur les kurdes en faisant des victimes civiles alors que le but c’est pas de combattre Daesh pour remplacer avec des islamistes racistes filo-turcs, mais personne pense à la sanctionner.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Vistemboire 25 Oct 2016 - 17 H 44
      Photo du profil de Vistemboire

      @Zaripov
      Bien sûr. Critiquer une caricature, mais avec des arguments qui tiennent la route et pas des délires approximatifs, sinon ça ne sert à rien d’autre qu’à alimenter la peur et la haine.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par friendlyfire 25 Oct 2016 - 14 H 16
      Photo du profil de friendlyfire

      @vistemboire
      C’est idiot à dire mais la phrase « en sacrifiant 23 millions de ses oursons » m’a fait plus d’effet que si j’avais lu « 23 millions d’hommes », parce qu’en changeant l’image on redonne du relief à ce qui est devenu une litanie inerte qui ne nous fait même plus réagir, quand il s’agit pourtant bien de nos semblables qu’on dessoude par gros paquets de chiffres abstraits tous les jours.

      Pas très sûr de comprendre le point de distinction que tu essaies d’établir à la fin : sans doute que « tous les russes » (généralisation vouée à l’imprécision) ne sont pas homophobes, mais probable aussi que ce n’est pas usurper leur parole de penser que les LGBT russes subissent des lois, un climat et des coups violemment rétrogrades, et que la présence de ce drapeau est un signe de mépris pour tout ce qui est droits de l’homme, diversité, liberté, démocratie.
      Ce dessin illustre donc un état d’esprit pas orienté top gaudriole derrière ses airs bravache et fanfaron.
      Comment dit-on « méthode Coué » en russe ? Sputnik ?
      D’accord au final pour dire que ce dessin est plus minable que déplorable, et que l’attirail des dénonciations outragées doit être manié avec précaution et utilisé à bon escient.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Vistemboire 25 Oct 2016 - 17 H 23
      Photo du profil de Vistemboire

      @Friendlyfire
      Il est quand même assez singulier que jamais aucun article ne traite des conditions de vie, supposément atroces, des LGBT russes quand des enquêtes très fouillées nous parlent, avec raison et sensibilité, de celles de LGBT d’autres pays folkloriques.
      Je suis près de tout croire si on me fournit les éléments objectifs à l’édification de mon avis et pas les fantasmes délirants paranoïaques outranciers teintés de bon petit racisme bien délicat (voir le deuxième commentaire de ce fil) quand il ne s’agit pas purement de propagande mensongère.
      Je suis sommé, par exemple, de croire, sous peine d’être cloué au pilori pour poutino-stalino-hitlero-caligulisme, que la Russie est « ruinée » alors que son endettement est de 20 % du PIB.
      Les hystériques poutino-russophobes auraient donc tord sur tout à propos de la Russie et absolument raison sur les LGBT russes ? Allons !
      Je ne dis pas qu’ils se trompent, seulement que leur raisonnement est entaché d’interprétation abusive basée sur… rien.
      Je veux bien croire que les Russes subissent des lois rétrogrades dont une pénale portant sur les signes promotionnels et ostentatoires d’homosexualité (la peine est une amende de… 12 €, pas la peine de mort ni le goulag) alors que notre premier ministre, adulé par ceux qui vomissent sur la Russie, trouvait délicieux d’interdire aux femmes la combi de plongée sur les plages au prétexte de promotion de l’islam (sous peine d’amende aussi).
      Et que dire du « climat » en France lors des gesticulations de LMPT ? Peut-être qu’un medium russe s’est-il alarmé interrogativement sur le retour du fascisme en France (c’est le cas, je l’ai lu sur RT, mais je ne le retrouve plus) ? Aurait-il eu tord ? Sans doute, mais pas plus que les media français qui racontent n’importe quoi sur la Russie.
      Sur ce sujet, je fais comme les camarades du Parti communiste russe (seul opposition réfléchie au gouvernement de M. Poutine), j’argumente avec prudence, réflexion, nuance, scepticisme et opiniâtreté comme il se doit dans une société policée et démocratique, qu’elle soit russe ou française.
      Ce dessin n’est pas drôle, il est grossier, c’est entendu, mais il n’est pas nécessaire de sortir l’argument massue de l’antisémitisme ; c’est insultant envers celles et ceux qui luttent contre les fascismes avec courage et détermination.

      Signaler ce commentaire

       
  • Par Gaystronome 25 Oct 2016 - 21 H 07
    Photo du profil de Gaystronome

    Allez 2 articles du jour sur cette pauvre russie poutinienne, l’un fouillé et l’autre d’humeur mais à relier à la caricature de cet article.
    D’abord sur la situation économique catastrophique, un article sur le dangereux Médiapart :
    https://blogs.mediapart.fr/raoul-olivier/blog/141016/ni-guerre-ni-paix-et-pas-dargent-non-plus
    Et sur Atlantico de quoi dégonfler l’ours :
    http://www.atlantico.fr/decryptage/muscles-vladimir-poutine-pib-qui-atteint-peine-celui-italie-benoit-rayski-2860660.html

    Signaler ce commentaire

     
    • Par Vistemboire 25 Oct 2016 - 22 H 17
      Photo du profil de Vistemboire

      @Gaystronome
      Ce qu’il y a de bien avec toi, c’est que tu confirmes à chaque fois mes hypothèses avec une candeur qui force l’admiration… le rire aussi.
      « Atlantico », franchement ? Il y a peut-être une certaine logique que tu ailles chercher tes arguments sur un site dit « d’informations » que même le plus obtus qualifiera d’extrême-droite après 2 minutes de lecture. Et pour cause, toute la fachosphère qui se veut fréquentable y tient une tribune.
      Quant à Gazeta.ru, c’est presque trop facile. Ce site appartient à Alicher Ousmanov, une sorte de Bolloré russe, délinquant fiscal, affairiste à la tête d’une fortune à l’origine plus que douteuse.
      Va falloir trouver mieux. Mes chiffres viennent eux du FMI, c’est à dire de l’administration étasunienne.

      Signaler ce commentaire

       
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.