Sport | 23.10.2016 - 10 h 00 | 0 COMMENTAIRES
  • Chris Sutton
  • Greg Clarke
  • Joey Barton

Le football anglais est-il prêt pour un coming-out?

Publié par
Joey Barton, et d'autres joueurs, se penchent sur le problème de l'homophobie dans le football anglais.
joey barton

Joey Barton - Photo : The Guardian (Capture)

Cet article est extrait de la chronique Terrains de Jeux du 20 octobre 2016, à lire en intégralité ici.

C’était lundi 16 octobre, à Londres. Le monde du football anglais avait son attention portée vers le Parlement où Greg Clarke, le président de la Fédération anglaise (FA), devait s’expliquer de soupçons de corruption au sein de la fédération qu’il dirige. Clarke s’est également penché sur d’autres sujets dont celui de l’homophobie dans son sport et ses propos ont été musclés. Il a expliqué que la fédération est déterminée à éliminer l’homophobie et s’en prendrait «sans aucun ménagement» aux fans qui hurleraient des insultes homophobes. Il a aussi estimé qu’il est trop tôt pour un footballeur de faire son coming-out en raison des réactions que cela pourrait soulever.

«La bonne nouvelle, a-t-il déclaré à la commission, cité par The Mirror, c'est que nous ne sommes pas dans le déni, il y a un dégoût profond de ce comportement au sein du football. Je veux seulement me montrer prudent avant d'encourager des joueurs à sortir du placard avant que nous ayons fait notre part du boulot.»

Pas d’accord, a rétorqué l’ancien international anglais Chris Sutton dans une chronique publiée sur le site de The Daily Mail. Pour lui, le coming-out est la meilleure réponse à l’homophobie: «Je suis convaincu qu’une fois que le premier footballeur gay aura fait son coming-out, d’autres suivront. C’est la meilleure chose qui puisse arriver dans le débat contre l’homophobie.»

Si le lecteur ne s'affiche pas, cliquez sur Joey Barton tells Owen Jones homophobia not just problem in football – video

Pour le footballeur Joey Barton (ci-dessus), le problème de l’homophobie dans le football est un problème plus général en Grande-Bretagne. «Nous sommes un pays plus progressiste que d'autres, mais nous ne sommes pas le pays le plus progressiste, estime le milieu de terrain anglais. Dans un entretien vidéo à The Guardian, cité par L’Équipe. On peut le voir avec l'homophobie et le fait qu'il n'y ait aucun footballeur ouvertement gay. Quand j'ai participé à la campagne des lacets arc-en-ciel, j'ai vu les réactions des gens. (…) Sur Twitter, certains se demandaient si j'étais gay simplement parce que je participais à cette campagne.»

Joey Barton s’engage régulièrement contre l’homophobie dans le football. En 2013, néanmoins, il avait publié un tweet transphobe à l’adresse de son collègue du PSG Thiago Silva.

Print This Post
 
LES réactions (0)

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.