Monde | 21.10.2016 - 12 h 54 | 4 COMMENTAIRES
  • alan turing
  • amnistie
  • homosexualité
  • IPG
  • Royaume-Uni

Le Royaume-Uni va amnistier les condamnés pour homosexualité

Publié par
Cela concerne 65 000 homosexuels qui ont été condamnés pour homosexualité au Royaume-Uni et qui pourraient être amnistiées, y compris à titre posthume.

Le gouvernement britannique a présenté une loi qui va permettre d'amnistier les hommes qui ont été condamnés pour homosexualité. Cette fait suite à l'amnistie accordée par la Reine à Alan Turing en 2013. Le mathématicien homosexuel est un héros de la Seconde Guerre mondiale. On lui doit d'avoir décrypté Enigma, le langage militaire codé utilisé par les nazis. Il a été condamné pour homosexualité en 1952 et a dû subir une castration chimique. Il s'est suicidé deux ans plus tard. Son histoire a été racontée dans le film The Imitation Game, avec Benedict Cumberbatch dans le rôle du scientifique.

La loi prévue effacera, à titre posthume, les casiers judiciaires des personnes condamnées. Oscar Wilde, condamné pour "grossière indécence" ("gross indecency"), en fera-t-il partie demande le Guardian? Ce n'est pas certain, car, insiste le ministre de la Justice britannique, ne peuvent être amnistiés que les actes qui ne sont plus illégaux aujourd'hui. Or, on avait aussi reproché à l'écrivain d'avoir eu recours à des prostitués.

Les personnes encore vivantes, 15 000 sur un total de 65 000 condamnations, pourront également demander à ce que leur casier judiciaire soit expurgé.

Au Royaume Uni, les homosexuels pouvaient être poursuivis avec deux types d'accusations: la sodomie, jusqu'en 1967, date à laquelle la loi a été en grande partie abrogée, et lorsque la sodomie n'était pas prouvée, "l'indécence grossière", qui elle, a été totalement abrogée en 2004 (voir l'historique sur le site de l'association Stonewall).

La loi britannique criminalisant l'homosexualité ne concernait que les rapports entre hommes.

Print This Post
Photo du profil de Xavier Héraud
Publié par
Co-fondateur de Yagg. Rédacteur en chef. Photo. Comédies musicales. Harvey Fierstein. These are a few of my favorite things.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (4)
  • Par Phil86 21 Oct 2016 - 15 H 30
    Photo du profil de Phil86

    Une excellente décision !

    Signaler ce commentaire

     
  • Par yaki 21 Oct 2016 - 19 H 14
    Photo du profil de yaki

    bien que n’étant pas spécialiste ne droit, je dirai que c’est bien mais :
    1/ Les condamnés seront « amnistiés », c’est-à-dire qu’on oublie leur « crime », mais pas qu’il n’y a pas eu d’infraction en rejugeant avec une ordonnance de non-lieu ;
    2/ les condamnés encore vivants devront demander l’effacement, qui n’ est pas automatique ;
    3/ cela les prive de tout dédommagement même symbolique pour leur condamnation.

    Signaler ce commentaire

     
    • Par Vistemboire 22 Oct 2016 - 17 H 46
      Photo du profil de Vistemboire

      @Yaki
      Oui, une amnistie ne contredit pas la décision judiciaire et elle n’efface pas l’historique pénal d’une personne.
      Pour ne pas incriminer pénalement (qui n’est pas la même chose qu’innocenter) tous ces gays, il faudrait que le RU adopte une loi rétroactive… à dire juste, il faudrait abroger rétroactivement la loi, ce qui pose deux autres problèmes : l’interdiction, dans tous les systèmes légaux, de la rétroactivité (sauf pour les lois fiscales en France) et l’impossibilité d’abroger une loi en ses effets dans le passé à moins d’être H.G. Wells ou Emmet Brown-nom-de-Zeus.

      Signaler ce commentaire

       
  • Par MrBrightside 22 Oct 2016 - 15 H 22
    Photo du profil de MrBrightside

    Finalement non, la loi n’est pas passée..

    Signaler ce commentaire

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.