Homoparentalité, Plus | 19.10.2016 - 11 h 18 | 5 COMMENTAIRES

Contenu Yagg +

  • ADFH
  • Alexandre Urwicz
  • apgl
  • Clélia Richard
  • dilcra
  • Enfants d'Arc-en-ciel
  • inter-lgbt
  • ministère de la Justice
  • Nathalie Allain-Djerrah
  • Thomas Linard

Homoparentalité: que peut-on espérer du gouvernement avant 2017?

Publié par
Plusieurs associations dont l'ADFH, l'APGL et les Enfants d'Arc-en-ciel ont rencontré le ministère de la Justice. Elles affirment être peu écoutées par un gouvernement qui prévoit déjà de placer la PMA dans l'agenda du futur candidat PS en 2017.

- Photo : Equality Michigan

Ce lundi 17 octobre, plusieurs associations homoparentales françaises, ainsi que l'Inter-LGBT et la Dilcra, étaient reçues par le ministère de la Justice. Cette réunion n'avait toutefois pas un caractère exceptionnel, comme le confirme le président de l'Association des familles homoparentales (ADFH): «Nous voyons régulièrement la Chancellerie, environ tous les trois mois, depuis le début du mandat de François Hollande» explique à Yagg Alexandre Urwicz. Même si le maintien du dialogue n'est pas toujours optimal: «C'est le quatrième conseiller que l'on rencontre et il n'y a aucune passation de dossier, déplore le militant. Il faut donc tout reprendre au début, rappeler les revendications.» Une réunion pas exceptionnelle… mais pas dénuée d'enjeux pour le ministère, qui d'après les représentant.e.s de l'ADFH, de l'Association des parents gays et lesbiens (APGL), et des Enfants d'Arc-en-ciel, était un moyen de dresser un bilan du gouvernement, mais aussi de prendre la température en prévision de l'élection présidentielle…

Pour lire la suite de l'article, vous devez être abonné.e


Je me connecte ou Je m'abonne

À lire ou à relire notre chronologie: PMA: De la promesse à l’oubli

Print This Post
Photo du profil de Maëlle Le Corre
Publié par
Journaliste de Yagg.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (5)
  • Par Phil86 19 Oct 2016 - 12 H 54
    Photo du profil de Phil86

    Le gouvernement a franchement été nul sur ce sujet, plutôt que d’inclure la PMA et la filiation dans le pack du mariage, ils ont préféré reculer par peur des réacs alors qu’ils avaient toute latitude pour agir. Maintenant, inclure PMA et filiation dans le programme pour 2017 ça arrive un peu tard étant donné la déculottée que la gauche dite de gouvernement va prendre aux prochaines élections ! Ils n’ont pas été au rendez-vous de l’Histoire.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par papa David 19 Oct 2016 - 15 H 01
    Photo du profil de papa David

    Un grand bravo à toutes ces associations à qui nos familles doivent tant.
    Elles ont d’autant plus de mérite qu’en face d’elles, il y a un état français se distingue par sa mauvaise foi, ses reculades, son manque de courage politique (et j’en passe…). Mais, comme dirait l’autre, « on ne lâche rien » (et on y arrivera!) .

    Signaler ce commentaire

     
  • Par yaki 19 Oct 2016 - 20 H 37
    Photo du profil de yaki

    Toute la ligne politique du PS tient là : compter sur rejet de la « droite » pour se maintenir au pouvoir. Aucune volonté de faire adhérer les gens à des idées de gauche.
    En même temps, comment faire autrement puisque le PS applique quasiment la même politique que la « droite » !!
    Le PS n’est plus de gauche.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par akihito 20 Oct 2016 - 11 H 22
    Photo du profil de

    Avant 2017? RIEN DU TOUT !!!!!

    Signaler ce commentaire

     
  • Par YaggerMan 20 Oct 2016 - 15 H 10
    Photo du profil de YaggerMan

    Le gvt sait que la PMA risque d’être rejetée car les socialistes ne sont pas unis et le Sénat est à droite. Sans parler des manifestations de la Manif Pour Tous qui seront cette fois soutenues par la droite (aucun candidat de droite à part NKM n’est favorable à la PMA). On revivrait 2013 mais avec un résultat des votes incertain. Bref ça ne vaut pas le coup. La gauche se fera balayer en 2017, la PMA ne sera pas légalisée avant au moins 5 ans, et encore, il est fort à parier que si la droite est au pouvoir, elle fera voter des lois pour compliquer le recours à la la PMA et la GPA à l’étranger et alourdir les sanctions. Alain Juppé a même déclaré qu’il pourrait constitutionnaliser l’interdiction de la GPA pour rendre quasi impossible une légalisation future. Le Mariage Pour Tous a été voté au prix de la naissance de la Manif Pour Tous très active pour lutter contre les droits LGBT au niveau français et européen (le rapport européen visant à encadrer la GPA a été rejetée avec l’aide de la Manif Pour Tous qui a fait pression sur les votants).

    Signaler ce commentaire

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.