France, Plus, Société | 13.10.2016 - 10 h 56 | 4 COMMENTAIRES

Contenu Yagg +

  • Alliance Defending Freedom
  • American Center for Law and Justice
  • Brian Brown
  • Catherine Coutelle
  • david paternotte
  • European Center for Law and Justice
  • HazteOir
  • julie pernet
  • Ludovine de la Rochère
  • Manif Pour Tous
  • mum dad and kids
  • National Organization for Marriage
  • neil datta
  • parlement européen
  • rapport Estrela

Comment fonctionnent les réseaux de la «Manif pour tous»

Publié par
Trois ans après les débats sur le mariage pour tous, la «Manif pour tous» se mobilise à nouveau. C'est le moment de décrypter une fois encore la place de cette organisation dans un vaste mouvement européen anti-égalité et anti-choix de plus en plus influent.
SONY DSC

L'organisation espagnole HazteOir présente à la marche de la «Manif pour tous» du 24 mars 2013 - Photo : HazteOir.org

Alors que la «Manif pour tous» retourne dans la rue le 16 octobre, la question des connexions entre le mouvement anti-égalité français et ses équivalents européens se pose plus que jamais pour comprendre son influence. Invité.e.s par la députée Catherine Coutelle à l'Assemblée nationale ce lundi 10 octobre, David Paternotte, professeur à l'Université libre de Bruxelles, Neil Datta, secrétaire général du Forum parlementaire européen et Julie Pernet, chargée de missions à la Fédération Humaniste Européenne étaient présent.e.s à Paris pour un colloque sur les organisations réactionnaires qui s'opposent aux droits sexuels et reproductifs en Europe. Avortement, euthanasie, mais aussi mariage pour tous, PMA pour les couples de femmes, changement d'état civil libre et gratuit, et pseudo «théorie du genre», ces enjeux sont au cœur de mobilisations visibles un peu partout en Europe ces dernières années.


Pour lire la suite de l'article, vous devez être abonné.e


Je me connecte ou Je m'abonne
Print This Post
Photo du profil de Maëlle Le Corre
Publié par
Journaliste de Yagg.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (4)
  • Par friendlyfire 13 Oct 2016 - 17 H 17
    Photo du profil de friendlyfire

    Pour notre hexagone (pari pris pour dimanche…) et sans doute pour la plupart des pays européens je dirai que la bataille de la rue et de l’opinion publique sont vouées à être perdues : ils ont certes un très fort pouvoir de nuisance lexical, en détournant ou diabolisant des termes qui devaient être précis et qui sont devenus des fourre tout aussi inimaginables qu’incompréhensibles grâce à eux (cf. l’offensive « théorie du genre » menée en Colombie pdt les débats sur la paix avec les Farcs où des images extraites de magazine porno belge ont été diffusées en faisant croire que c’était imprimé dans les manuels et destinés aux enfants !) mais leur stratégie d’appel à l’indignation ne peut fonctionner qu’un temps avant qu’on ne voie les grosses ficelles réactionnaires et que la foule vire à un entre-soi moins fédérateur.

    En revanche leur force de pourrissement politique est bien réelle, et au-delà des idées et des flux financiers, pour une raison assez simple : ILS VOTENT -et pétitionnent, et menacent…-et exercent ainsi une pression notable et permanente sur leurs notables (de droite).

    J’en suis toujours à me demander si je vais me déplacer pour voter cette année, mais comme d’habitude je pense c’est en dernière analyse le refus de laisser trop de pouvoir à ceux qui se déplacent qui me motivera.

    Merci pour l’article qui permet de prendre un peu de hauteur face à ces bas de plafond. Sur le plan des idées l’initiative européenne High Ground a l’air très bien.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par YaggerMan 14 Oct 2016 - 1 H 47
    Photo du profil de YaggerMan

    Je ne pense pas que ces luttes sont vouées à être perdues pour la simple raison que les mouvements religieux ont des fonds presque illimités. Les fidèles musulmans ou catholiques sont de généreux donateurs qui ont pour point commun leur lutte contre l’homosexualité. L’islamisation de la France fait que les musulmans auront de plus en plus d’influence. Rappelons que la gauche a abandonné les ABCD de l’Egalité à cause des musulmans qui ont retiré leurs enfants de l’école. Et les musulmans ont fait perdre des mairies socialistes dans les quartiers islamisés en collant des affiches rappelant qu’ils ont voté pour le mariage homosexuel.

    Aujourd’hui, aucun politique n’avoue être pour la GPA. Aucun politique de gauche ne dit que la Théorie du genre existe (contrairement à avant 2012). Hollande a laissé tomber la légalisation de la PMA qui devait intervenir avec la loi famille. Bref, la naissance de la Manif Pour Tous en 2012 a mis un sérieux frein aux revendications LGBT au prix de l’adoption du Mariage Pour Tous alors qu’avant 2013 il n’y avait pas de mouvement contestataire.

    Signaler ce commentaire

     
    • Par friendlyfire 14 Oct 2016 - 18 H 56
      Photo du profil de friendlyfire

      @yaggerman
      Je voulais dire que la bataille de l’opinion publique au sens « rallier une majorité à ses positions » est vouée à être perdue,
      mais je ne perds pas du tout de vue le pouvoir de nuisance politique et institutionnelle de cette faction réactionnaire très déterminée à « peser » (polluer?) sur le débat public.

      Pour l’affaire des ABCD de l’égalité on peut raisonnablement postuler (espérer?) que cette conjonction de crispations ne se reproduira pas de sitôt : il s’agissait principalement dans ce cas d’une grosse manip sur l’éducation et on a vu de nombreuses personnes se mettre en mode « parent d’élève affolé » avec excès, surréaction, amalgame et rumeurs qui enflent, mais une fois l’affaire retombée comme un soufflé chacun a repris son chemin, les uns comprenant bien que « l’intérêt supérieur de l’enfant » mis en avant par les autres est un ripolinage de façade pour d’autres idées réactionnaires.
      Toute discussion sur l’éducation à la différence et les droits des minorités est devenue un champ de mine sémantique explosif mais parions que les idées d’ouverture trouveront toujours à se faufiler dans ces terrains même minés.
      Il y faudra juste un peu plus de temps…

      Signaler ce commentaire

       
  • Par pa-yverdon 14 Oct 2016 - 14 H 05
    Photo du profil de pa-yverdon

    Certes en Suisse, nous n’avons qu’un contrat d’union sociale, une sorte de mariage sans adoption en gros, mais les choses évoluent positivement. Selon un sondage paru ce jour 69% des suisses sont favorables à un mariage pour tous… Et ils sont même 59% dans les rang de l’UDC le parti le plus conservateur…. Et tous cela en expliquant, en convainquant sans confrontation ni déchirure sociale…
    http://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/Les-Suisses-favorables-au-mariage-pour-tous-25263681

    Signaler ce commentaire

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.