Jeudi 6 octobre dernier, la ville de Nancy a signé la Charte d’Engagement LGBT de l’Autre Cercle à la Mairie de Nancy, en présence de Laurent Hénart, le maire UDI, Valérie Debord, Vice-présidente du conseil régional et porte-parole des Républicains, un représentant du Préfet, aux côtés d’Eric Boucaret, président de la Fédération de l’Autre Cercle et Thierry Ragot-Dabel, président de l’Autre Cercle Lorraine.

Laurent Hénart et Valérie Debord sont des personnalités de la droite connues pour leurs prises de position pas toujours très gay-friendly. Après son élection à la tête de la ville, en 2014, Laurent Hénart, pourtant favorable au mariage pour tous, avait nommé un ancien responsable de la « Manif pour tous » conseiller aux écoles. Quand à Valérie Debord, elle a marché avec les anti-égalité.

Cette signature d’une Charte d’engagement sur les questions LGBT, qui concernent les employé.e.s de la municipalité, n’est pas du tout bien passée du côté d’Equinoxe, le Centre LGBT Lorraine Sud.

« OPERATIONS DE COM' »
« Équinoxe se désole de cette énième tentative de pinkwashing, écrit l’association dans un communiqué daté du 6 octobre, tant la politique municipale en matière de lutte contre les LGBT-phobies est ambiguë, pour ne pas dire contradictoire. Depuis l’élection de Laurent Hénart, la Ville de Nancy n’a en effet eu aucun problème à intégrer dans son conseil municipal des éléments moteurs de la Manif pour Tous. La signature de cette charte s’inscrit ainsi dans la logique «des opérations de com’» de la majorité municipale, […] au détriment de toute action concrète ou de prise de position sérieuse.

Pour Equinoxe, la municipalité devrait s’y prendre autrement: « Nous le redisons à Laurent Hénart et à ses adjoints : rien ne vaut les garanties d’un accord signé entre les représentants des personnels et la municipalité, pour lutter efficacement contre l’homophobie et la transphobie. Et là, nous attendons toujours… »

Sur Facebook, le communiqué d’Equinoxe a suscité une réaction d’un élu d’opposition qui critique les propos de l’association: « Ne soyez pas plus politisés que des politiques. Construisez, proposez, avancez, sans insulter les autres associations qui oeuvrent aussi pour plus d’égalité et pour moins de discriminations, nous vous soutiendrons. »

UN PRECEDENT
Il y a deux semaines, une rencontre entre Le Refuge et Valérie Debord, avait occasionné un tweet élogieux du directeur général de l’association. Une prise de position qui n’avait pas manqué de susciter un certain émoi. Lire: Pourquoi Le Refuge a-t-il rencontré et remercié Valérie Debord, porte-parole Les Républicains et pro-«Manif pour tous»?