Monde | 03.10.2016 - 11 h 57 | 0 COMMENTAIRES
  • act up
  • jay kallio
  • national LGBT cancer network

Etats-Unis: Le militant trans Jay Kallio est décédé

Publié par
L'histoire de Jay Kallio, militant d'Act Up, avait permis de médiatiser le problème de la transphobie du milieu médical aux États-Unis.
jay kallio

Jay Kallio sur le plateau du Huffington Post - Photo : The Huffington Post

Act Up-New York a fait part de sa tristesse en annonçant le décès du militant Jay Kallio ce week-end, à l'âge de 61 ans: «C'est le cœur lourd que nous disons au revoir à un membre de longue date d'Act Up et un militant qui a dédié 40 ans de sa vie à se battre pour de nombreuses causes, comme la libération du mouvement LGBT, le VIH/sida, l'égalité pour les personnes trans, et les droits des patient.e.s, pour ne nommer que celles-ci.»

Le National LGBT Cancer Network a aussi salué la mémoire d'un militant «dont l'héritage, parce qu'il a alerté le monde sur les problèmes des personnes LGBT qui ont un cancer, restera une leçon qui ne sera pas oubliée.» En juin 2015, Jay Kallio (au centre) avait marché à la gay pride de New York:

L'histoire de Jay Kallio est un révélateur de toutes les difficultés des personnes trans pour avoir accès aux soins et être respectées par les professionnel.le.s de santé. En 2008, atteint d'une forme très agressive de cancer du sein, Jay Kallio n'a pas été averti par son médecin, retardant ainsi le début du traitement et le mettant en danger. Le médecin en question avait alors affirmé qu'il avait un problème avec le fait que son patient soit trans. En 2015, alors qu'il était en phase terminale après avoir été diagnostiqué d'un cancer du poumon, Jay Kallio avait choisi de médiatiser son histoire, afin de sensibiliser les équipes médicales à l'accueil des personnes trans. Il avait alors eu ses mots plein de force et d'espoir: «Je n'ai qu'une chose à dire: l'activisme fonctionne. Oui, l'activisme fonctionne. Sortez et battez-vous pour vos droits, battez-vous pour vos vies. Cela ne va pas se terminer avec moi. Je ne serai peut-être plus là pour crier et hurler pour encore très longtemps, mais jusqu'à mon dernier souffle, c'est ce que je vais faire parce que je sais que cela sauve des vies».

Print This Post
Photo du profil de Maëlle Le Corre
Publié par
Journaliste de Yagg.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (0)

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.