Culture & Loisirs, Télé | 11.09.2016 - 12 h 31 | 8 COMMENTAIRES
  • C8
  • Cyril Hanouna
  • personnes trans'
  • Terrains de Jeux
  • Vincent Bolloré
  • Yves Pujol

Les chaînes de Vincent Bolloré se spécialisent-elles dans la transphobie?

Publié par
Après les "blagues" transphobes de plusieurs animateurs de Canal+, c'est au tour de C8, autre chaîne de Vincent Bolloré, de diffuser des sketches d'un goût jugés plus que douteux et qui suscitent de nombreuses réactions.

La rentrée des émissions du groupe Canal+ fait couler beaucoup d'encre. Vendredi soir, dans une émission de la chaïne C8 (anciennement D8), Yves Pujol s'est lancé dans un sketch d'une rare vulgarité, qui cumule tous les poncifs transphobes.

Quelques jours plus tôt, dans la très populaire émission de Cyril Hanouna, Touche pas à mon poste, Benjamin Castaldi et d'autres comédien.ne.s se sont livré.e.s à une parodie (cheap) de Plus belle la vie.

En début de semaine, la journaliste trans Brigitte Boréale était accueillie sur le plateau du Grand Journal, version Victor Robert (remplaçant de Maïtena Biraben), par des remarques et des "blagues" sur son identité de genre, qui ont énormément fait réagir sur les réseaux sociaux et sur Yagg. Le lendemain, Boréale venait à la rescousse de ses collègues, évoquant une "vanne entre amis".

Trois épisodes transphobes en moins d'une semaine, ça commence à faire beaucoup pour un même groupe, détenu par l'industriel Vincent Bolloré. Le nouveau conseiller LGBT à la Dilcra, Yoann Roszéwitch, a réagi sur Twitter.

Les chaînes de Vincent Bolloré n'ont pas le monopole des propos discriminatoires à l'encontre des personnes trans, TF1 s'était aussi particulièrement illustré l'été dernier. Mais en cette rentrée, elles semblent avoir pris une longueur d'avance.

Print This Post
 
LES réactions (8)
  • Par helene 11 Sep 2016 - 16 H 04
    Photo du profil de helene

    Aux Etats Unis (je ne suis pas fan des états unis) Jeanette Mock, une universitaire trans de couleur a une émission de télévision culturelle. Lavergne Cox quand elle est un plateau démonte la transphobie d’une présentatrice qui vient de demander à une autre si elle est opérée ou non. « il y a des assassinat de trans en série dans ce pays et vous nous demandez si on est opérée ou non ». En Fait en France les trans c’est pour faire rire, et Brigitte Boréal est bien plus bouffone que journaliste, une bouffonne qui trouve qu’on a pas à s’excuser quand on l’a traité de « madame monsieur ». Au petit journal, alors qu’à la chambre des députés on discute la loi pour les trans on demande à Mathilde Daudet « alors ce sont les hommes ou les femmes qui jouissent le plus ». Le problème c’est les médias. Ou un comique chante une chanson « travelo » et trouve que le mot est drole (je ne suis pas sure que ses copines aimeraient se faire traiter de « travelo » dans la rue.Le probleme c’est que finalement la question trans n’est pas une question trans de genre n’est pas une question de genre mais une question de discrimination. Patrick Buisson disait à Sarkozy « vous ne pouvez pas faire du social alors faites de la discrimination »?Alors on tape sur les roms, on tape sur les putes, on tape sur l’Islam, on tape sur les noirs…Pourquoi les trans aurait été épargnées, surtout que c’est si facile.
    Et puis, grace à l’interLGBT, la transphobie n’est pas indéxé parmis les discriminations.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Wé 12 Sep 2016 - 8 H 43
    Photo du profil de Wé

    La télé réalité (partielle) les a rendu un peu comment dire nul,c’est d’une nullité et d’une puanteur les boutonneux ont dus ce régaler.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Damia 12 Sep 2016 - 13 H 01
    Photo du profil de Damia

    Moi là je pense aux jeunes trans encore dans le placard qui vivent encore chez leurs parents et qui ont juste eu envie de disparaître quand le sketch de Pujol a été diffusé.
    Je pense aussi aux jours suivants où au collège, au lycée, voire à la fac où des « ami-e-s » se remettent à citer des extraits de ce sketch pour faire marrer les potes à l’heure du repas ou de la récré et que ces mêmes jeunes trans pas déplacardés se disent que c’est pas encore le bon moment pour faire son C.O.
    Je pense aux petit-e-s rigolard-e-s qui vont te péter un « Monsieur-Madame » parce que « entendu à la TV » et que la journaliste trans a dit que c’était drôle et que toi tu aura juste le droits de fermer ta tronche et garder ton dégoût de toi-même, ta dysphorie et l’envie d’en finir quelques mois de plus.
    Bref, je l’ai mauvaise, la transphobie a encore de beaux jours devant elle, merci au groupe Banal de démolir en quelques minutes d’émissions des années de militantisme pour que les administrations nous respectent, pour que nos genres soient respectés, que nous soyons respecté-e-s.
    Pas merci, et j’espère qu’un jour Bolloré et son groupe sombreront dans les abîmes de l’oubli.

    Signaler ce commentaire

     
    • Par Indoril Nerevar 14 Sep 2016 - 6 H 39
      Photo du profil de

      « merci au groupe Banal de démolir en quelques minutes d’émissions des années de militantisme »

      I find your lack of faith disturbing.

      Signaler ce commentaire

       
  • Par Kawaimat 12 Sep 2016 - 13 H 33
    Photo du profil de Kawaimat

    A mon avis : l’avenir de la télévision c’est internet, et sur internet (notamment sur Youtube) il y a une grande représentation LGBT.
    Les commentaires sur les vidéos (je pense par exemple a Andrew Is Gay – Andrew Grey) dérappent tout autant mais sont plus rapidement maîtrisés car internet permet de répondre et de partager. La télévision nous impose sont point de vue et son humour, la télévision ne fonctionne que dans un sens … Ne regardez plus la télévision (ah ah)

    Signaler ce commentaire

     
  • Par papillons1 12 Sep 2016 - 18 H 17
    Photo du profil de papillons1

    J’appelle au boycott ./

    Signaler ce commentaire

     
  • Par helene 14 Sep 2016 - 2 H 25
    Photo du profil de helene

    Un des probleme de cette histoire c’est que au moment où l’on faisait voter au parlement une loi contre l’homophobie, le porte parole de l’InterLGBT a manigancé pour que la transphobie ne soit pas prise en compte. Une loi est passée qui parlait « d’identité sexuelle » alors que nous avions demandé « identité de genre ». Depuis l’InterLGBT qui avait mis ses trois trans en tête de la dernière marche, n’a pas essayé de réparer. A cause de cette traitrise c’est plus difficile pour nous de nous défendre. Damia a parfaitement raison ces transphobes qui passent à la télé (vous vous rappellez la chanson « travelo »?) autorisent les téléspectateurs à faire de même, à nous insulter publiquement.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Zoou 15 Sep 2016 - 17 H 55
    Photo du profil de Zoou

    La parodie de plus belle la vie est d’une violence inouïe !!!

    Signaler ce commentaire

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.