[Mise à jour, 12h16] Ajout du commentaire/coming-out d’Augustin Trapenard [Mise à jour, 18h23] Ajout de la saisie du CSA par l’AJL Brigitte Boréale a rejoint l’équipe de chroniqueurs du Grand Journal de Canal +,  comme on a pu le constater hier soir en regardant la nouvelle formule de l’émission. La journaliste spécialisée dans les questions sportives faisait partie des chroniqueurs et chroniqueuses de l’émission Le Set, sur PinkTV, au lancement de la chaîne. Elle a également écrit pour Libération. Elle est ouvertement trans. Les allusions à son identité de genre ont fusé hier dans le Grand Journal, comme l’a relevé l’Association des journalistes LGBT. Lamine Lezghad, dans sa chronique, a lancé à Brigitte Boréale ou ouvert le bal avec élégance: « Nous, les mecs, quand on est stressés, une petite [masturbation], ça détend. Hein, Brigitte?» Ornella Fleury, la nouvelle « Miss Météo » de l’émission, a commencé son intervention avec l’expression suivante: « Bonsoir monsieur-dame, enfin Brigitte » et a ajouté: « Brigitte, on ne te connaît très peu, et du coup je trouve ça un peu excitant, ça me donne envie de faire un plan à trois. » «Ces remarques ne sont pas drôles, elles sont injurieuses, considère l’AJL dans un communiqué. Elles nient le fait que Brigitte Boréale est une femme — sous-entendant qu’elle serait aussi, simultanément, un « monsieur ». Elles la cantonnent à des questions d’ordre sexuel et génital.» L’association regrette également que personne n’ait réagi en plateau. Sur Twitter, Augustin Trapenard, également chroniqueur dans l’émission, s’est contenté de souligner qu’«en plus du G [Une référence à lui-même, sans doute], Le Grand Journal fait vivre le T de LGBT» https://twitter.com/ATrapenard/status/773085603890077696

 

En fin d’après midi, selon nos informations, l’AJL a saisi le CSA pour « atteinte au respect de la dignité humaine et non maîtrise de l’antenne », après les propos transphobes tenus sur le plateau du Grand Journal.