Émanation de la «Manif pour tous», le mouvement Sens Commun a annoncé ce matin le nom du candidat à la primaire de droite qu’il soutiendra: il s’agit de François Fillon. Une annonce somme toute assez prévisible au vu des différentes prises de positions de l’ancien Premier ministre sur les questions d’égalité des droits.

Parmi les (nombreux/euses) candidat.e.s à la primaire, François Fillon fait partie des plus populaires, aux côtés de Nicolas Sarkozy, Bruno Lemaire et Alain Juppé. Des quatre prétendants au titre de candidat LR à la présidentielle de 2017, il est aussi celui qui a le plus dragué l’électorat de droite qui soutient encore la «Manif pour tous»: le 15 août dernier, François Fillon rendait public son projet de refonte de la politique familiale. Parmi les points abordés, le candidat à la primaire évoque précisément la «loi Taubira». S’il renonce à modifier les dispositions quant au mariage des couples de même sexe, il affirme vouloir réexaminer la loi pour que «la filiation ne [puisse] être établie de manière exclusive qu’à l’égard de deux parents de sexes différents.»

MARITON DÉÇU 
Déçu
 par Nicolas Sarkozy, agacé par Bruno Lemaire, et conscient qu’Alain Juppé n’a rien pour le convaincre, Sens Commun mise logiquement sur François Fillon: «Parmi les grands candidats présidentiables, François Fillon est celui dont le programme nous est apparu le plus en cohérence avec nos idées, tout en offrant à Sens Commun l’opportunité d’une réelle collaboration. Nous désirons nous engager pour celui qui aura le courage de décider plutôt que de temporiser, d’agir plutôt que de parler, d’affronter plutôt que de reculer.» Sens Commun voit en François Fillon un candidat droit dans ses bottes sur le thème de la famille, visiblement échaudé après les revirements de Nicolas Sarkozy.

Le candidat à la primaire Hervé Mariton a regretté cette décision de la part de Sens Commun dans une interview à Famille Chrétienne, évoquant une «erreur d’analyse» et déplorant le manque de convictions de François Fillon sur le mariage pour tous.

A gauche, le Premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis sur Twitter à ce nouveau rebondissement dans la campagne de la primaire de droite:

À lire ou à relire notre fact-checking des positions des candidats à la primaire de droite: Candidat.e.s à la primaire de droite: qui pense quoi sur l’égalité des droits?