Le titre original de Fronteras est A Escondidas, qui se traduit par «En cachette». Il résume bien la tension qui règne durant tout le film et les obstacles que vont devoir affronter les personnages principaux, Rafa et Ibrahim.

Rafa est un ado espagnol, qui passe beaucoup de temps avec ses amis à boire et à fumer, Ibrahim est un jeune marocain, en situation précaire en Espagne. Leur rencontre va changer le cours de leur vie. Mais pour eux, tout est compliqué: Rafa, pour se conformer à la meute, sa bande de copains plutôt très hostiles aux étrangers et homophobes, va devoir cacher ses sentiments et surjouer le racisme et l’homophobie.

Ibrahim, de son côté, est pris entre sa communauté d’origine et son envie de se rapprocher de ce garçon qui l’écoute et le prend en considération. Mais il doit aussi faire face à l’administration espagnole qui cherche à expulser les clandestins.

Sur le thème assez rebattu de l’homosexualité à l’adolescence, Mikel Rueda parvient à apporter quelque chose de nouveau, avec une mise en scène moderne, un montage assez audacieux et une grande sensibilité. Le réalisateur, qui a mis sept ans pour mener à bien ce projet, a passé des mois dans des centres d’accueil pour enfants et adolescents étrangers et c’est leur condition qu’il a voulu raconter, sans misérabilisme, dans la ville de Bilbao. Et le thème de l’immigration résonne d’autant plus dans cette période où l’Europe montre sa part d’égoïsme dans l’accueil des réfugié.e.s.

Mais si l’on est ému tout au long de Fronteras, c’est grâce à l’interprétation magnifique des deux principaux acteurs. La caméra de Mikel les suit souvent en gros plan, mais ne s’attarde pas, comme c’est parfois le cas dans ce genre de films, sur les corps, dans une forme de voyeurisme souvent embarrassante. Sur leurs doux visages, on peut lire la confusion des sentiments qu’ils éprouvent l’un pour l’autre. Le casting pour Fronteras avait réuni pas moins de 5000 personnes et les deux «finalistes», Germán Alcaraz et Adil Koukouh crèvent l’écran.

Lire aussi les interviews du réalisateur et des deux acteurs de Fronteras.