Ce lundi 19 août vers midi, deux organisations LGBT serbes, Gayten-LGBT et Da se zna, ont organisé un rassemblement pour honorer la mémoire de Hande Kader, cette militante trans turque assassinée, dont le corps a été retrouvé début août. Symboliquement, c’est devant l’ambassade de Turquie que se sont donné.e.s rendez-vous une trentaine de militant.e.s.

En rendant hommage à Hande Kader, les associations ont voulu faire savoir que le problème des violences LGBTphobes touche aussi la Serbie: «Avec ce rassemblement, nous voulions porter à l’attention du public que les fréquentes attaques des personnes LGBT en Serbie sont généralement impunies, en raison des réactions inadéquates des institutions et en raison de la réticence, de la peur et de la méfiance des personnes LGBT envers ces institutions» ont-elles affirmé.

Dimanche 28 août, c’est à Berne que plusieurs associations ont marché pour protester contre les crimes de haine transphobes et en solidarité avec les militant.e.s LGBTQI dans le monde. Les participant.e.s ont aussi appelé à la libération de l’Américaine Kara Wild, actuellement en détention en France dans une prison pour hommes.