Le 7 septembre vont s’ouvrir à Rio les 15ème Jeux paralympiques, une opportunité pour tout les athlètes handicapé.e.s de se surpasser et de fouler le podium olympique. 176 nations seront représentées au pied du Pain de Sucre, et des sportifs et sportives du monde entier s’affronteront dans 23 sports différents.

Alors qu’en 2012 lors des Jeux de Londres, seulement deux athlètes étaient out, cette année on compte au moins 5 athlètes LGBT parmi les différentes délégations. Cependant, l’équipe de France ne compterait, a priori, aucun.e athlète out dans ces rangs. Nous avons contacté la fédération afin de savoir si des personnes LGBT vont concourir à Rio, mais elle n’a pas été en mesure de nous répondre.

Petit tour des personnalités gay, bi ou lesbiennes en compétition:

Angela Madsen – États-Unis – Athlétisme & Aviron

Angela Madsen servait dans la Marine quand elle a trébuché lors d’un match de basket-ball et s’est blessée le dos. La blessure a endommagé son nerf sciatique, ce qui a mis un terme à sa carrière militaire. En 1993, elle a subi une opération qui a mal tourné. Depuis ses jambes sont paralysées. Elle concourt désormais dans deux sports: l’athlétisme et l’aviron.

Jen Armbruster et Aysa Miller – États-Unis – GoalBall

Jen Armbruster (à gauche) a commencé à jouer au goalball, un sport de ballon pour les non-voyants ou ayant un déficit visuel, à l’âge de 14 ans. En l’espace d’un an, sa vue a diminué mois après mois. Elle a été reconnue officiellement aveugle en 1989. Elle est l’athlète LGBT paralympique ayant le plus participé aux jeux. Elle est rapidement devenu capitaine de son équipe de goalball, où joue également sa compagne, Aysa Miller, victime d’un problème génétique appelé maladie de Stargardt causant une perte progressive de la vue. Les deux femmes se sont mariées en 2007.

Lee Pearson – Grande-Bretagne – Équitation

L’homme de 42 ans est atteint arthrogrypose multiple congénitale, se caractérisant par des raideurs multiples au niveau des articulations, plus ou moins symétriques. Il a déjà subi 14 opérations et vit avec des attelles enveloppant ses jambes, de la hanche au talon. Il est l’un des meilleurs athlète britanniques, cumulant dix médailles d’or olympiques depuis l’édition de 2000 à Sydney.

Claire Harvey – Grande Bretagne – Volley Ball Assis 

Claire Harvey était déjà une athlète avant son accident de voiture en 2008, qui lui a paralysé une jambe et a affaibli sa vue. Depuis, elle a joué dans plusieurs équipes de rugby, mais elle s’est vite rendue compte que son élément est le volleyball assis. Elle avait déjà participé aux Jeux olympiques de Londres

https://twitter.com/mobsupplier/status/764257816152539136

Moran Samuel – Israel – Aviron 

Moran Samuel était membre de l’équipe nationale de basket-ball d’Israel jusqu’au jour où, alors qu’elle faisait sécher son linge, la jeune sportive a été victime d’un AVC rare, lui paralysant ses jambes. «En un instant, mon corps a été effacé» confie Maran Samuel à The Times of Israel. Elle a depuis rejoint l’équipe nationale d’aviron, et a été nommée Athlète Féminine de l’année par le comité Israélien des paralympiques.