Vidéo Buzz | 22.08.2016 - 12 h 41 | 31 COMMENTAIRES
  • daily show
  • Donald Trump
  • Jordan Klepver
  • Supporters Républicains
  • Tests de dépistage idéologiques

Vidéo : les supporters de Trump échouent lamentablement aux «tests de dépistage idéologiques» du candidat républicain

Publié par
Dans une vidéo hilarante, Jordan Klepper du «Daily Show» a cherché à savoir si les sympathisants de Donald Trump réussiraient les «tests de dépistage idéologiques» souhaités par le candidat à la Maison Blanche lundi dernier. Pas si sûr que ça…

Donald Trump - Photo : Gage Skidmore

Donald Trump l’a annoncé lundi dernier : s’il est élu président, il mettra en place des «tests de dépistage idéologiques» à l’intention des personnes souhaitant s'installer aux Etats-Unis. L’objectif ? Stopper les terroristes aux frontières, mettre un terme à la menace de l’islam radical, et n’accueillir que «ceux qui partagent nos valeurs et nous respectent.»

Le journaliste américain Jordan Klepper de l’émission TV Daily Show s’est déplacé à un rallye républicain cette semaine pour voir un peu ce que pensaient les sympathisants du magnat des affaires de ces tests, et si eux-mêmes les réussiraient. Le verdict, jonché de contradictions, est hilarant, bien qu’affligeant :

À l’effigie de cette sympathisante affirmant l’importance du respect de toutes les religions, mais qui lorsque le journaliste lui demande si elle respecte par conséquent tout autant le Christianisme, le Judaïsme et l’Islam, répond par l’affirmative aux deux premiers tout en attribuant un «non» catégorique et sans équivoque au dernier.

Concernant l’égalité des sexes, si être Président, selon une autre supportrice, est avant tout un métier d’homme, c’est parce qu’«une femme a plus d’hormones. Elle pourrait déclencher une guerre en dix secondes.» Malaise et rire gêné lorsque Jordan Klepper lui demande en retour si ce ne sont pas des hommes qui auraient par hasard déclenché toutes les guerres passées.

Mais la palme d’or revient à ce supporter des plus guillerets, très critique vis-à-vis de ces «nations extrémistes» qui «ne traitent pas les femmes avec respect», mais qui aborde avec fierté un t-shirt avec écrit sur le devant «Hillary sucks, but not like Monica» (jeu de mots avec le double sens de "suck" (1) être nul à quelque chose, (2) sucer et l'ancienne maîtresse de Bill Clinton) et dans le dos le slogan non-officiel «Trump that bitch!»

La question de l’avancée des droits LGBT n’est pas épargnée non plus, à l’image de cet homme quinquagénaire tout de carreaux vêtu à qui le journaliste demande de compléter la phrase suivante «Deux hommes qui se marient est… ?» Pour lui, la réponse est «dégoutant». Désaccord avec le journaliste qui, en relisant ses notes, s’attendait, il semblerait, à la réponse «légal aux Etats-Unis.»

Les supporters du candidat républicain ne seraient pas les seuls à ne pas réussir ces tests s’ils étaient mis en place. Pour preuve, la vidéo publiée en début de semaine sur le compte Twitter de la candidate démocrate Hillary Clinton, qui montre pourquoi Trump, à travers ses propres propos éructés tout le long de la campagne présidentielle, «échouerait» lui aussi, et ce lamentablement :

 

Print This Post
 
LES réactions (31)
  • Par Vistemboire 22 Août 2016 - 13 H 48
    Photo du profil de Vistemboire

    C’est très amusant.
    Je ne suis cependant pas sûr que les partisans de Mme Clinton soient beaucoup plus futés.
    Il y a néanmoins une certaine logique ; on ne connait bien que ce qu’on combat. Un athée, par exemple, en saura infiniment plus qu’un croyant sur la religion.
    Et puis, ce sont des Étasuniens…

    Signaler ce commentaire

     
    • Par Dilandau 22 Août 2016 - 15 H 06
      Photo du profil de Dilandau

      Heuu pourquoi les athées devraient combattre la religion ?
      Je croyais qu’on pouvait être athée tranquille dans son coin et laisser les autres croire à leurs délires si ça les chante.
      J’ai du me tromper.
      Mais c’est peut être parce que je suis agnostique, donc j’ai pas eu le mémo.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Auto Math 22 Août 2016 - 23 H 20
      Photo du profil de Auto Math

      @dilandau de la même manière que les survivants du cancer ou les ex-toxicomanes connaissent bien la maladie et l’addiction, les apostats connaissent bien la religion et ses funestes conséquences.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Luc47 22 Août 2016 - 15 H 35
      Photo du profil de Luc47

      @vistemboire

      On peut espérer une plus large ouverture d’esprit du clan démocrate.

      Bien que mon coeur penche plutôt pour le parti démocrate, je suis vraiment triste de voir le parti républicain tomber aussi bas. Il n’y a pas de quoi se réjouir à voir un grand parti politique (même si on n’adhère pas à ses idées) sombrer dans la démagogie et la vulgarité la plus crasse. Si on y fait un peu attention la droite française, petit à petit, est en train de suivre l’exemple du parti républicain et il ne me tarde pas de voir rappliquer le Trump français.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Vistemboire 22 Août 2016 - 17 H 51
      Photo du profil de Vistemboire

      @Titus471
      Je me garderai bien de faire des comparaisons entre le personnel politique français et étasunien. Néanmoins, je comprends ce que tu veux dire ; les directions de principaux partis sont totalement déconnectées du peuple.
      Le cas de M. Trump est très intéressant : la direction du parti républicain et tous les media -tous, sans exception, y compris les media français, ce qui est assez singulier- lui sont tombés dessus dès lors qu’il dit qu’il fallait que les riches payent beaucoup plus d’impôts, que les patrons qui employaient des immigrés illégaux devaient être punis, qu’il fallait réduire le budget de l’armée, qu’il voulait sortir de l’Otan (donc la réduire à rien), rapatrier les troupes des pays étrangers et laisser le Moyen-Orient se débrouiller tout seul… et, horreur !, qu’il voulait discuter avec M. Poutine parce que « ce serait une sacrée bonne idée de vivre en paix avec les Russes ».
      Toutes choses hérétiques pour la pensée néo-cons en vigueur au sommet du bipartisme étasunien et qui est celle, à un niveau presque fanatique, de Mme Clinton.
      @ryuugekitai
      J’avais pourtant envoyé le mémo -à tous- qui expliquait l’athéisme militant qui se fait un devoir de combattre la religion ET qui laisse les croyants faire leurs momeries dans leur coin comme bon leur semble.
      Est-ce encore trop compliqué et dois-je faire plus simple ?
      J’ai bien écrit « ce qu’on combat » et non pas « ceux qu’on combat ».

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Gaystronome 22 Août 2016 - 23 H 18
      Photo du profil de Gaystronome

      Ben en tant que néo-con j’aimerais bien qu’il le fasse passer à son futur copain poutine le test.
      Juste pour rire.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Vistemboire 22 Août 2016 - 23 H 58
      Photo du profil de Vistemboire

      Hé, oui ! M. Poutine a atteint un nouveau niveau de fourberie : il n’est pas étasunien. Quel ordure, vraiment !
      Quo qu’il en soit, nul besoin de test pour savoir que M. Obama a créé, financé et armé des « rebelles modérés » qui ont, entre autres, décapité un gamin palestinien de dix ans et diffusé cette glorieuse action de rebelles modérés sur internet.
      Qu’en dit le si sympathique et vertueux Obama ? Prix Nobel de la paix !, qu’est-ce qu’on se marre, hein ?

      Signaler ce commentaire

       
    • Par cb78 23 Août 2016 - 0 H 22
      Photo du profil de cb78

      @vistemboire
      « J’ai bien écrit « ce qu’on combat » et non pas « ceux qu’on combat ». »
      Tiens on croirait entendre un curé parler des LGBT…
      Quand comprendra-t-on que le problème n’est pas la religion, la culture ou l’histoire mais l’utilisation que certains en font pour légitimer leurs conneries?

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Vistemboire 23 Août 2016 - 1 H 15
      Photo du profil de Vistemboire

      @Cb78
      Le jour où tu pourras me prouver que ma sexualité -comme la tienne et celle de tout le monde- est issue d’une idéologie, d’une philosophie, d’une conviction politique ou qu’elle a été dictée par un vieux barbu caché dans le ciel, la Petite Souris ou le Yéti, tu pourras, à bon droit, m’interdire de critiquer les religions.
      En attendant, je vais continuer de me passer de ta permission et faire ce que je veux.
      Edit : Et tu en remets une couche : je parle comme un curé donc je suis un curé. Et comme les curés sont homophobes, je suis homophobe. Bravo, mon pote ! Tu viens de battre un record. Félicitations.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par cb78 25 Août 2016 - 1 H 02
      Photo du profil de cb78

      @vistemboire
      Comme la préférence sexuelle, le sentiment religieux n’est dicté par personne. On a essayé d’éradiquer la religion au Cambodge dans les années 70. Ca a marché?… non.
      Je déteste que les religieux fassent de l’idéologie au nom de leur religion. C’est pareil pour les athées.

      Quant à ton syllogisme ajouté à la fin de ton commentaire, c’est en fait un double sophisme dit « de la mauvaise compagnie » (càd du type: « tu es pour l’euthanasie et les nazis étaient aussi pour l’euthanasie, donc tu es nazi »).

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Vistemboire 25 Août 2016 - 20 H 26
      Photo du profil de Vistemboire

      @Cb78
      Sauf que l’athéisme est une idéologie, pas une religion. Tu peux bien détester autant que tu veux, ça m’en touche une sans bouger l’autre.
      Je suis bien d’accord avec ta définition du syllogisme d’un de TES commentaires ; je n’ai fait que traduire. Je suis heureux de constater que tu sais ce que tu fais et écris.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par cb78 26 Août 2016 - 0 H 03
      Photo du profil de cb78

      @vistemboire
      Définis l’athéisme comme tu veux. Etre athée c’est pour moi juste ne pas avoir de religion. Je me considère comme athée et je ne vais pas pour autant en croisade contre les religions (ce que j’appelle faire de l’idéologie et que tu appelles l »athéisme militant »).
      Quant à tes sophismes pour « traduire » mes commentaires, je t’en laisse la responsabilité.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Vistemboire 26 Août 2016 - 0 H 41
      Photo du profil de Vistemboire

      @Cb78
      Quand tu cesseras de venir mes chier dans les bottes en tentant de me donner des leçons et des bons -surtout des mauvais- points de bonne conduite intellectuelle bien dans le cadre étriqué de tes certitudes, je prendrai toutes les responsabilités que tu voudras, y compris celle de ton inconséquence.
      En attendant, passe ton chemin, je n’ai pas besoin, ni envie, d’un garde-chiourme grimé en arbitre des élégances.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par cb78 28 Août 2016 - 21 H 23
      Photo du profil de cb78

      @vistemboire
      Elégance? Mais il s’agit de liberté!… et c’est uniquement pour ça que je réagis.
      Je me moque totalement de donner des bons ou mauvais points… et, sur la question, c’est l’hôpital qui se fout de la charité.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Vistemboire 28 Août 2016 - 22 H 25
      Photo du profil de Vistemboire

      @Cb78
      La liberté de me chier dans les bottes ? Voilà quelque chose de nouveau.
      Tu ne donnes ni bons ni mauvais points… comme les curés, quoi !
      J’avais bien compris, de surcroit, que tu préférais la liberté de diffamer à l’élégance.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par cb78 28 Août 2016 - 23 H 58
      Photo du profil de cb78

      @vistemboire
      Je ne parle pas de la liberté d’écrire des commentaires. Je parle de la liberté que des personnes comme toi qui appartiennent à des gauches de tradition autoritaire veulent restreindre (GPA, signes religieux…)… j’emploie le pluriel car je ne veux pas te faire l’affront de te mettre dans la même gauche que Valls (qui n’est d’ailleurs pas de gauche pour toi bien sûr).
      J’exècre la tentation des religions à imposer leurs vues contre la liberté des gens mais je me refuse à faire des amalgames. Lutter contre une ou des religions a priori je trouve ça tout aussi problématique: c’est faire pareil envers ceux qui croient.
      Enfin, mes propos n’ont jamais été diffamatoires. Ce sont les traductions que tu en a faites par le biais de sophismes qui le sont, mais je ne les cautionne aucunement.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Vistemboire 29 Août 2016 - 11 H 44
      Photo du profil de Vistemboire

      @Cb78
      Tu te refuses de faire des amalgames… sauf quand il s’agit de « m’amalgamer » (quel terme idiot ou alors tu es dentiste) aux curés homophobes. C’est lumineux, vraiment !
      « … des personnes comme toi… » ; « c’est faire pareil… » ; « c’est pareil… » ; « …on croirait entendre un… » et ainsi de suite. Que des prodigieux et éclatants « refus à (sic) faire des amalgames » !

      Signaler ce commentaire

       
    • Par cb78 29 Août 2016 - 22 H 42
      Photo du profil de cb78

      @vistemboire
      Ce qui est commun c’est le principe de chercher à faire le bien des gens malgré eux. Les fonds idéologiques sont clairement différents.
      Précisément, s’intéresser aux principes au delà de l’étiquette idéologique ou religieuse permet d’éviter les amalgames.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Vistemboire aujourd'hui - 2 H 25
      Photo du profil de Vistemboire

      @Cb78
      Oui, oui, moi aussi, tout pareil.
      Tu réussis néanmoins des prodiges, parce que, là, tout de suite, je suis comme Sarkozy : http://www.boccaletti.fr/wp-content/uploads/2011/07/sarkozy-pfff.jpg

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Luc47 23 Août 2016 - 20 H 27
      Photo du profil de Luc47

      @vistemboire

      Là j’avoue que tu fais fort : je tire mon chapeau ! Faire passer le Donald américain, pur symbole du capitalisme libéral des années 80, pour le nouveau Karl Marx incompris et martyrisé par les médias du monde entier ! Ce que dit Trump tel jour, il le renie le lendemain : il s’adapte à son auditoire du jour et balance ce qu’il veut entendre. Qui serait capable de définir le programme de ce guignol lifté à outrance ? c’est bien là le problème. Aujourd’hui il prend des positions en faveur des gays mais ça ne l’a pas empêché de serrer la main de certains pasteurs appelant ouvertement à nous tuer au nom de la Bible. Donald Trump raisonne comme un homme d’affaire qu’il est : il pense profit pour lui et demain, peut-être, pour le pays qu’il dirigera. Les valeurs qui sont chères à nos démocraties il s’assoit dessus car elles ne valent rien à Wall Street. Ce que préconise Trump c’est le fameux : « America first ! » : les Etats-unis se retirent de la scène internationale ! Qui reste t-il face à Poutine ? face à Daesh ? qui reste t-il pour régler les tensions au Moyen Orient ? l’Union Européenne ? elle est incapable de se mettre d’accord ne serait-ce que pour envoyer un misérable contingent au Mali (la France y est allée seule). Est-ce qu’à l’heure de la mondialisation un pays comme les Etats-Unis peut pratiquer l’isolationnisme ? NON, les Etats-Unis ne sont pas la Corée du Nord.
      ….
      Je suis d’accord avec toi Obama n’est pas parfait (mais cite-moi un chef d’Etat irréprochable ?). Obama est à la tête d’un pays engagé dans un certains nombres de conflits et tu sais très bien qu’il n’y a jamais de guerres propres et ce sont toujours des innocents qui paient le prix fort. Dans ce domaine là Obama n’a pas été pire ou meilleur que ses prédécesseurs.
      ….
      Je réitère ma question pour finir : si les Etats-Unis ne sont plus les gendarmes du monde comme le veut ce Donald moumouté, et un monde bien bordélique en 2016, qui le sera demain ? la Russie de Poutine ? la Chine communiste capitaliste libérale ?

      Ca fait froid dans le dos.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Vistemboire 23 Août 2016 - 22 H 14
      Photo du profil de Vistemboire

      @Titus471
      Tu surinterprètes mes propos.
      Je ne me fais aucune espèce d’illusion sur M. Trump. Je constate juste que le système politique étasunien ne sais pas quoi faire de lui, sauf le détruire parce qu’il ne prend pas fait et cause pour ceux qui tirent profit de ce système… comme M. Sanders a été détruit.
      M. Trump est le symptôme de la désagrégation de l’Empire et de la fin de sa prétention de gouverner le monde avec son insupportable arrogance.
      Pour ce qui est de dire tout et son contraire, M. Obama et Mme Clinton ne sont pas manche non plus.
      Il y a néanmoins une constante chez M. Trump -j’ai vérifié-, c’est qu’il est totalement et résolument opposé au capitalisme spéculatif et/ou boursier lorsque les conséquences des pertes subies sont assumées par la collectivité -les contribuables pour faire (trop) simple-. Corolaire de cette constante, il est opposé depuis longtemps à l’autorisation du crédit pour la spéculation. Mme Clinton trouve ça très bien, rien d’étonnant, elle a reçu quelques millions de Godman Sachs et Cie ; la candidate de Wall Street, c’est elle.
      Le reste est circonstancielle : « America first ! », bin que veux-tu qu’un candidat à la présidence des USA dise ? ; les USA ne doivent pas se retirer de la scène internationale, ils doivent cesser de la faire parce que ça produit des catastrophes ; « face à Poutine » ? Pourquoi ? La Russie menace quelqu’un ? ; « face à Daesh » ? Daesh est une création des USA et ce sont les USA qui font les tensions au Moyen-Orient… et nous ; je suis bien d’accord que l’UE « garante de la paix » est une vaste foutaise y compris à l’intérieur des frontières de l’UE ; que vient faire la Corée du nord ici ?
      Ensuite, si, M. Obama a été pire que les autres. M. Bush fils a envoyé des étsauniens se faire trouer la peau et accessoirement détruire des nations entières dans lesquelles, en effet, le peuple, qui n’avait jamais agressé qui que ce soit, a payé le prix fort (1 million de morts civiles en Irak, la facture est en effet salée). De la part de M. Bush fils, classique, crapuleux et illégal, mais prévisible. M. Obama a inventé la « guerre intelligente » parce qu’il est un peu plus crapuleux que l’autre, qu’il sait que ces guerres sont ingagnables et que les USA n’ont rien gagné depuis soixante ans, il a donc fomenté des guerres civiles en créant, armant et finançant des fous furieux religieux (qui ont, peut-être bien, inspiré des fous furieux bien de chez nous cinglés au point de tuer leurs propres compatriotes) ET il a continué la vitrification méthodique de pays entier sous des tapis de bombes… avec notre aide, gloire à nous !
      En d’autres temps et autres lieux, on aurait appelé ça un génocide.
      Quel est le débile qui peut croire qu’envoyer des bombes sur la tête d’Irakiens, de Lybiens, d’Afghans, d’hommes, de femmes et d’enfants parfaitement innocents, concourt en quoi que ce soit à la sécurité des USA ou du monde ?
      Enfin, qui a jamais démontré qu’il fallait un gendarme au monde et qu’il fallait qu’il fût obligatoirement étasunien ? Le beau gendarme que voilà ! Depuis Bill Clinton, la politique extérieure des USA est un désastre sanglant.
      Pour « gouverner » le monde, les principes des traités d’Utrecht ne sont pas obsolètes.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Dilandau 24 Août 2016 - 10 H 45
      Photo du profil de Dilandau

      @Vistemboire
      Je penses que les religions sont des mécanismes de défense, contre des menaces réelles ou supposées (ce qui n’a que peu d’importance). De la même façon, le « communautarisme » comme aiment à le nommer les gens en mal d’adversaires, est aussi un mécanisme de défense.
      D’une façon générale je penses que combattre les mécanismes de défense, loin de les affaiblir, les renforce.
      De plus je ne penses pas qu’il soit possible de combattre les religions sans combattre les religieux, de la même façon, comme le souligne cb28, qu’il n’est pas possible de « combattre l’homosexualité sans combattre les homos ».
      La raison est la même dans les deux cas, on ne peut pas combattre une partie de quelqu’un en prétendant ne pas combattre le quelqu’un en question et une orientation sexuelle de la même façon qu’un mécanisme de défense sont des parties intégrantes des gens.

      Si le but des athées est de pouvoir vivre sans subir les règles religieuses, alors combattre les religions n’est peut être pas la meilleur solution. Défendre leurs droits contre ceux qui cherchent à les entraver (ou qui les ont déjà entravé) est clairement légitime, mais chercher à entraver en retour les droits des religieux me semble totalement contre productif.
      Donc je ne décrirais pas cette première logique comme étant « combattre les religions ».

      Accessoirement les athées et les apostats sont deux choses différentes.

      Et re accessoirement je ne penses pas que les gens qui combattent quelque chose le connaisse particulièrement bien. J’ai plutôt l’impression qu’ils en ont une vision partielle et biaisée. Le combat implique souvent une forme de passion, la connaissance est plus proche de la raison et la raison et la passion sont rarement compatible.
      J’imagine qu’il y a des tas d’exemples qui contredisent ma petite théorie bien simpliste, mais je doute qu’ils constituent aux même une généralité.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Vistemboire 24 Août 2016 - 12 H 56
      Photo du profil de Vistemboire

      @Ryuugekitai
      Ah, un peu de substance, c’est rassurant.
      Je sais bien que l’athéisme, et l’athéisme militant plus encore, est un luxe réservé à des privilégiés instruits. Je force la trait pour réfuter ton argument ; je me refuse à combattre les croyants qui trouve un petit bout d’espoir dans un au-delà imaginaire quand il n’y a rien à bouffer, qu’il faut faire des kilomètres pour avoir de l’eau, quand les bombes pleuvent, que la guerre civile -ou d’invasion- détruit tout et que toute organisation sociale (dont l’État) est méthodiquement anéanti. En cela, oui, la religion est un mécanisme de défense.
      De la même façon, je ne combattrai pas un religieux qui met en pratique l’interprétation qu’il fait de sa religion dès lors qu’il sert le secours aux plus démunis (ce qu’ils appellent la « charité ») ; il me suffit de démontrer (pas très compliqué) que l’Abbé Pierre, Mère Teresa ou une foultitude d’autres dans toutes les religions, n’ont pas besoin de la religion pour venir en aide à leurs semblables (qu’ils appellent « prochains »).
      Comme le dit cocassement Jeannot (Ormesson) : « À la droite de Dieu, il y a un athée parce que les athées n’espèrent pas de récompense là-haut pour faire le bien ici bas ».
      Ensuite, il y a les croyants et les religieux qui se servent de la religion pour maltraiter, accuser, détester, juger, haïr parce que la religion leur donne les outils pour le faire. Il ne sert strictement à rien de combattre ces crapules -ou les séduire ; on ne convainc jamais personne-, il faut plutôt s’attaquer aux idées qui les motivent, donc la religion.
      Ta thèse, selon laquelle quand on combat la religion on la renforce, est trop singulière et audacieuse pour que j’y adhère. De même pour l’opposition que tu fais entre la raison et la passion. À dire vrai, je ne sais pas -il existe néanmoins un combat réfléchi et tous les militants politiques ne sont pas des hystériques-, mais je ne parlais pas de raison, je parlais de connaissance.
      Enfin, un athée militant ne cherchent pas à entraver les droits des religieux ; ils n’en ont pas plus que d’autres et ils n’en ont pas de particuliers. Ce serait particulièrement stupide d’ailleurs, les droits des citoyen.nes croyant.es sont les mêmes que les miens.
      P.S. : ce n’est pas moi qui a parlé d’apostasie. Je sais bien que c’est différent de l’athéisme. Un apostat peut être un fanatique religieux… ce n’est évidement pas une généralité… dont il faut, en effet, se méfier comme un enfant de cœur d’un curé.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Dilandau 24 Août 2016 - 14 H 30
      Photo du profil de Dilandau

      je ne suis pas convaincu que les croyants et religieux se servent de la religion pour maltraiter …
      En fait je penses que c’est un peu le contraire : les religions se créent en érigeant en règles les comportements admis comme « bon » par ceux qui les créent (et les font évoluées) dans un contexte local donné (politique, économique, social, géographique …)
      Ces comportements « bon » sont motivés par diverses choses, comme l’empathie quand tu parle de charité, ou de peur de l’autre ou le besoin de produire des gosses quand on parle de répression des minorités.
      Lorsque les religions érigent en règles ces comportements, elles leur apportent des justifications diverses et variées ce qui rend du coup assez trouble le lien entre les motivations initiales et les discours religieux mais je ne penses pas que les motivations initiales disparaissent forcément pour autant. En fait je penses que quand ses motivations initiales disparaissent occasionnellement, l’habillage religieux associé est souvent juste ignoré.
      Mais finalement les religions se justifient et donc se popularisent en proposant un nouveau package marketing pour des comportements déjà en place. Donc ce sont les religions qui se servent de la propension des gens à maltraiter, détester … et un peu aider les autres pour perdurer.

      Ces propentions, aussi bien liées à l’empathie qu’à l’oppressions, sont des mécanismes de défenses primaires :
      – l’homme est un animal social qui statistiquement comprend qu’il a intérêt à aider un peu son prochain (ne serait ce que pour qu’il évite de prendre les armes et de l’égorger pour prendre sa thune) donc il prêche la charité (toutes les religions que je connais prêchent ça)
      – l’homme est un animal grégaire qui statistiquement considère tout ce qui est « différent » comme dangereux donc il prêche la régulation des comportements sociaux et l’élimination, la conversion ou l’asservissement des « différents »
      – Un autre élément important est aussi que l’homme est un animal d’habitude qui, si il est habitué à voir et côtoyer quelque chose qu’il considère comme « pas bien », finira par l’accepter, voir le considérer comme « bien » dans certain cas.
      Ce sont ces deux derniers points qui nourrissent ma petite théorie :
      – les religions ne perdurent que si ce qu’elles prêchent correspond à ce que veulent les croyants. Si ce qu’ils veulent changent tellement que la religion n’est plus adaptée, elle meurt.
      – la meilleur façon de faire changer ce qu’ils veulent c’est de les habituer à ce qu’ils ne voulaient pas jusqu’à ce que ça finisse par leur paraître normal et donc que le besoin de s’en défendre disparaisse.
      – A contrario, si ce à quoi on essai de les habituer est associé à des injonctions de changement important de leur perception du monde, alors la logique grégaire se renforce (et donc le sentiment religieux) et l’ensemble est rejeté avec d’autant plus de force.
      Bien sûr, l’introduction des éléments « pas bien » dans le système est toujours quelque chose de compliqué qui, à court terme, entraîne un renforcement du rejet parce qu’il est lié à une exacerbation de la perception du « différent », mais sur le long terme, quand il n’est pas associé à des « agressions » finira probablement à être admis. Toute la complexité de la méthode tient donc à percevoir efficacement ce qui est perçu comme « agression » et donc établir une balance entre la nécessité réforme ou de contrôle et le risque d’obtenir l’inverse des effets escomptés.
      Évidement, cette logique ne s’applique pas à ceux qui obtiennent du pouvoir grâce aux religions, qui eux ont tout intérêt à maintenir les comportement primaires pour continuer à pourvoir justifier leur religion, et donc continuer à avoir du pouvoir.
      Il y a probablement moyen d’affiner la logique, mais en gros c’est ça.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Dilandau 24 Août 2016 - 14 H 30
      Photo du profil de Dilandau

      La longueur de ces posts commence à devenir ridicule.
      Je vais pas tarder à avoir droit à du TLDR

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Vistemboire 24 Août 2016 - 18 H 49
      Photo du profil de Vistemboire

      @Ryuugekitai
      Pas grand chose à rajouter (ceci pour faire court… ou pas, mais je préfère quand même les posts longs à l’échange de slogans à l’emporte-pièce ; qu’est-ce que le TLDR ?) puisque tu valides ma façon d’appréhender la religion comme phénomène sociale.
      Juste pour le plaisir donc : les règles comportementales religieuses sont une litanie d’interdits punis très sévèrement -avant ou après la mort- dont la pertinence, au moment de leur édiction, a disparu depuis.
      Ces interdits SONT l’essence même des religions -je ne vais pas faire la liste ; trop long- à l’exception de la « charité ».
      Dès lors, il appartient à un athée non-égoïste (charitable ?) et républicain d’inclure la critique des religions dans son combat pour l’émancipation du peuple, tout en laissant à chacun le droit de croire à des âneries ; une liberté qui ne doit pas empiéter sur celles (note, STP, le pluriel) des autres.
      Le point de vue éthologique sur les religions est très intéressant, il reste néanmoins très académique aussi. Peu importe au fond que les religions « collent » à un « état naturel humain » puisque nous avons aussi un cerveau qui nous sert à réfléchir et qui nous permet de nous rendre compte que, socialement et politiquement, les religions sont néfastes.
      Habituer les religions a admettre des comportements qu’elles désapprouvent est aussi une forme de combat contre les religions.
      Peu importe, en outre, qu’utiliser la raison, pour réduire l’influence des religions, soit peine perdue -une vérité révélée ne peut être atteinte par des arguments de raison raisonnante-, il suffit de tenir la position. Un athée de droite tiendra celle de la liberté (surtout celle de ne pas croire), quand un athée bolchévique tiendra celle de la lutte des classes puisque les religions défendent l’ordre inégalitaire.
      Les religions ne sont évidement pas connus des croyants, si elles l’étaient, les croyants fuiraient à toutes jambes. Mais les religions enseignent très bien un seule chose : le réel n’est pas vrai.

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Dilandau 25 Août 2016 - 9 H 38
      Photo du profil de Dilandau

      TLDR signifie Too Long Didn’t Read (trop long, j’ai pas lu)

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Vistemboire 25 Août 2016 - 11 H 15
      Photo du profil de Vistemboire

      Ah, oui, d’accord.
      Je préfère parce que TLDR ça faisait un peu nouvelle maladie psy ou réseau de transport public…

      Signaler ce commentaire

       
    • Par Pseudoobgligatoire 26 Août 2016 - 2 H 26
      Photo du profil de Pseudoobgligatoire

      je ne pensais pas que l’on puisse s’étriper en France sur l’élection américaine, qui plus est sur des questions existentielles. Il va falloir que je lise vos réactions à ce post.
      Je pensais que nous avions bien à faire en France. A moins que tout soit désormais écrit, l’économie et le social (avec les traités européens depuis Maestricht), ainsi que le sociétal (avec la victoire du mouvement LGBT). Que reste-t-il ? La peur de l’Islam ?

      Signaler ce commentaire

       
  • Par Pseudoobgligatoire 28 Août 2016 - 23 H 23
    Photo du profil de Pseudoobgligatoire

    J’ai l’impression que les uns et les autres ne disent rien.
    Quelle que soit la longueur de leurs courriels.
    RIEN

    Signaler ce commentaire

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.