L’annonce du pool de chroniqueurs et de chroniqueuses aux côtés de l’animateur Thomas Thouroude dans sa nouvelle émission, AcTualiTy, sur France 2 a de quoi surprendre. Un casting taillé pour faire du buzz, avec un nom retenant particulièrement l’attention, celui d’Eugénie Bastié. Journaliste passée par Causeur et désormais au Figaro, elle est connue pour ses positions conservatrices néo-réactionnaires, notamment contre le mariage pour tous.

Elle a sorti au printemps un essai anti-féministe intitulé Adieu mademoiselle: la défaite des femmes. Passé au crible par la journaliste de BuzzFeed Marie Kirschen, le livre se révèle comme prévu à charge pour les féministes et les personnes LGBT, mais aussi et surtout truffé d’approximations et de raccourcis douteux.

Entartée lors d’un débat sur le féminisme en novembre 2015, Eugénie Bastié avait arbitrairement déclaré avoir été la cible de «militants LGBT» (sans jamais en apporter la preuve), montrant toute son aversion pour ceux et celles qui défendent l’égalité des droits.

Reste que Thomas Thouroude assume ce choix d’une personnalité qui selon lui est «tout à fait en mesure de porter un regard sur un fait d’actualité sans rentrer dans la polémique». Certains se permettent d’en douter, comme Jérôme Martin, blogueur sur Yagg: «Compagne de route des Veilleurs, ce groupe anti-LGBT qui dissimule sa haine derrière des alibis écolos et anti-capitalistes, militante opposée au mariage pour tous-tes, pourfendeuse du féminisme, et, à ce titre, prête à relayer toutes les inepties sexistes les plus éculées, Eugénie Bastié dévoie le journalisme pour faire passer comme faits ce qui ne sont que ses idées et celle de ses ami-es. Et cela ne se limite pas aux questions des droits des femmes et des LGBT.»