La chaîne NBC Sports a été vivement critiquée cette semaine lors d’un match de beach-volley féminin. Alors que le Brésil affrontait les États-Unis, le commentateur Chris Marlowe a désigné Liliane Maestrini, l’épouse de la joueuse brésilienne Larissa França (à droite sur la photo), comme «son mari»: «Elle sert dans ses bras Lili, décrit le journaliste sportif. C’est son mari, elle a épousé Lili en 2013.»:

Même s’il a présenté des excuses, Chris Marlowe s’est fait largement raillé sur les réseaux sociaux pour sa remarque totalement lesbophobe.

«Plutôt certaine que quand deux femmes se marient, l’une ne devient pas le “mari” de l’autre.»

«Juste au moment où je croyais que le sexisme et la stupidité de votre couverture ne pouvaient pas empirer, Larissa França sert dans ses bras “son mari”?!»

Le basketteur américain ouvertement gay Jason Collins a lui aussi fait part de son agacement:

Selon Outsports, la chaîne n’est pas franchement exemplaire concernant les athlètes ouvertement homos, puisque lors du passage de Tom Daley durant l’épreuve de plongée synchronisé (où il a remporté le bronze avec son compatriote Dan Goodfellow) les commentateurs ont éludé ostensiblement la présence de son fiancé le scénariste américain Dustin Lance Black, malgré un plan appuyé sur lui dans les gradins. En 2008, une situation similaire avait eu lieu, quand le compagnon du plongeur australien Matthew Mitcham n’avait pas été mentionné alors que les épouses des autres sportifs présents l’avaient été.

Tous nos articles sur les Jeux Olympiques de Rio.