Selon Le Figaro, La manif pour tous prévoit de manifester le 16 octobre prochain à Paris, au lendemain de la marche Existrans. Ludovine de la Rochère et ses ami.e.s veulent « relancer le débat sur la PMA et la GPA ». Ils et elles contestent aussi le «changement d’identité sexuelle sur simple déclaration».

La manif pour tous se vante d’avoir fait reculer le gouvernement lors de ses deux dernières manifestations. Ce n’est pas inexact. En février 2014, après une nouvelle démonstration de force des anti,  le gouvernement de Jean-Marc Ayrault avait alors annoncé qu’il enterrait d’abord la PMA, puis la loi «familles» (Lire PMA: de la promesse à l’oubli). Une autre manifestation avait entraîné un revirement de Manuel Valls sur la GPA. Jadis favorable à ce mode de conception, il avait déclaré avoir changé d’avis.

Avec la manifestation du 16 octobre, le but est de pousser le Premier ministre à faire appel de la condamnation de la Cour européenne des droits de l’Homme sur la gestation pour autrui. Cette dernière a condamné la France pour son refus de transcrire l’état civil d’enfants nés à l’étranger par GPA. Une décision que le gouvernement rechigne à appliquer, ce qui lui a valu les remontrances du Conseil d’Etat. La France a jusqu’au 21 octobre pour faire appel.