Âgé de 27 ans, Meng Fanyu, vient d’être couronné Mister Gay China. C’est une première pour le pays, qui veut s’offrir une image plus ouverte et tolérante. Une première tentative d’élection avait eu lieu en 2010, mais l’événement avait du être annulé quelques heures avant, sous la pression des autorités. 

Mais cette année, la franchise chinoise de la compétition internationale Mister Gay World a son candidat, et pourra donc prétendre à ce titre: «La prochaine étape est d’aller au Mister Gay World, je veux monter sur scène et dire aux gens “Je suis gay, et je viens de Chine”, leur montrer que le mouvement LGBT chinois est actif et dynamique» a déclaré l’heureux élu. Ce jeune danseur, après quatre semaines de compétition a été élu avec une majorité écrasante.

Aucun incident n’a été signalé par les organisateurs le soir de l’événement. Ils ont même réussi à éviter la censure, très stricte en Chine, en mettant en avant les valeurs du show: «être en bonne santé, positif et énergique». Ils ont également pu distribuer quelques tests gratuits au dépistage du VIH.

#mrgaychina

A post shared by Clarice姚喡 (@clarice_yao) on

#mrgaychina #shanghai #gaypride 🏆🌈🍾🌟

A post shared by Gemma Daniel (@gemmadaniel) on

L’HOMOSEXUALITÉ: UN TABOU CHINOIS
Malgré la réussite de l’événement, l’homosexualité reste encore un tabou en chine. Le vainqueur du concours de beauté compte mettre à profit sa récente notoriété: «Un événement de ce genre est une excellente plateforme pour sensibiliser à la communauté LGBT, a annoncé Meng Fanyu après sa victoire. «Beaucoup de gens ne savent pas vraiment ce que LGBT signifie, et faire son coming-out peut encore être difficile»

Un constat visible, y compris parmi les participants: «Je ne pourrai jamais dire à mes parents que je suis gay. Je suis toute leur vie, je ne veux pas les laisser tomber » a déclaré un des participants au concours, relaye the Guardian.

Ce nouvel engouement pour la communauté LGBT de la part de la population chinoise s’explique par le comportement des entreprises, qui voit chez les gays des consommateurs à ne pas négliger, explique Steven Paul Bielinski, le fondateur de WorkForLGBT. «Ici, en Chine de nombreuses entreprises commencent à voir les personnes LGBT comme une nouvelle opportunité de marché, sans se sentir obligé d’investir dans leur bien-être, déclare-t-il. «Alors qu’il y a à peine quelques années tout ce qui concernait les LGBT était considéré comme potentiellement déstabilisant, le nombre croissant d’entreprises ciblant le marché rose aujourd’hui est quelque chose de beaucoup plus compréhensible pour la bureaucratie.»

Selon lui, maintenant qu’il existe un business LGBT, le gouvernement est plus à l’écoute.