Les organisateurs de la Pride Ouganda 2016 ont été contraints d’annuler leur marche après les menaces du ministre de l’Ethique. Après le violent raid policier lors de l’élection de Mister et Miss Pride, Simon Lokodo a en effet menacé d’envoyer « la police et une foule » hostile à celles et ceux qui oseraient défiler pour leur fierté.

Craignant pour la sécurité des manifestants, la Pride Ouganda a préféré reculer, « ne sachant pas jusqu’où irait la police ». Elle a revanche encouragé chacune et chacun à « célébrer la fierté de chez soi ».

Pour le militant Frank Mugisha, le ministre n’a pas gagné, car ses menaces « ont donné une plus grande visibilité » aux événements de la Pride Ouganda.

Quelques militants de l’organisation se sont réunis pour fêter malgré tout à la pride et couper le gâteau de la fierté.

Plusieurs associations étrangères ont manifesté leur soutien sur Twitter:

Tous nos articles sur l’Ouganda