Dans son numéro 83, L’Optimum se pose une question brûlante: « Connaître une minute lesbienne est-il obligatoire? »

« Autrefois reléguée au rang de fantasme ou de surprise coquine pour réveiller monsieur un soir d’hiver, l’aventures entre filles est devenue une étape incontournable sur l’autoroute du cool, explique le magazine. Certains parleraient même de tendance. On vous explique pourquoi les jeunes femmes sont incitées à sauter le pas. »

Et de décliner quatre raisons principales: « Pour mettre leur garde-robe à la mage », « Pour soigner leur cote social-média », « Pour se démarquer et au passage marquer les esprits », « Enfin pour se consoler ».

On ne résiste pas au plaisir de vous citer le dernier paragraphe: « Beaucoup de magazines féminins le disent: quand un homme te déçoit, tu trouveras toujours trois femmes pour te consoler. Le genre de statistiques sorties d’on ne sait où et de phrases dignes d’un mauvais dîner entre filles encore trop sobres pour être drôles. La vérité c’est qu’en tant que femmes, elles ont le mode d’emploi pour l’accès au septième ciel. Si elles ne l’ont pas encore atteint, cela vaut peut-être le coup d’essayer… »

Merci à Charlotte de Bruges