Pour le Parisien, cette affaire « tourne à la farce ». On ne saurait mieux dire. Le maire d’Argenteuil, Georges Mothron, qui avait fait déprogrammer La Sociologue et l’Ourson et le film 3000 Nuits a accepté hier de les reprogrammer. Avant de changer d’avis le soir-même, vexé par le billet du maire de Bezons, qui se félicitait du « recul » de l’édile d’Argenteuil.

Jointe par téléphone ce matin, Laurence Conan, de l’Association de Défense du cinéma Indépendant, qui organisait la projection initiale, se déclare « abasourdie » et indique que la mobilisation va se poursuivre.