Carol est un film sur le désir et celui-ci passe par le regard. On ne compte pas les plans sur le doux visage de Rooney Mara, qui interprète Therese, vendeuse de jouets d’un grand magasin new yorkais. Au début du film de Todd Haynes qui sort aujourd’hui en DVD, elle est aimantée par la vision de cette femme plus âgée, Carol, qu’interprète Cate Blanchett. Leur amour naissant ne va évidemment pas sans poser des problèmes dans l’Amérique d’après guerre, homophobe et misogyne. Carol, mariée et mère d’une enfant, va devoir choisir entre son amour pour sa fille et celui pour Therese. Carol est aussi pour Todd Haynes l’occasion de renouer avec une période de prédilection, les années 50.

Rooney Mara a obtenu le Prix d’interprétation à Cannes (ex aequo avec Emmanuelle Bercot pour Mon roi) mais les deux actrices méritent nos applaudissements. Todd Haynes connaît bien Cate Blanchett, avec qui il a tourné I’m not There, sur la vie de Bob Dylan, sorti en 2006. Dans Carol, Cate Blanchett, deux fois récompensée aux Oscars, peut donner libre cours à la palette incroyable de ses émotions.

Carol est aussi l’histoire d’une amitié et d’une collaboration professionnelle assez incroyable entre une productrice américaine ouvertement lesbienne, Christine Vachon et un réalisateur gay, Todd Haynes. Vachon a produit tous les films de Haynes depuis Poison en 1991.

Carol de Todd Haynes sort aujourd’hui en DVD (chez TF1 Video)
avec Rooney Mara, Cate Blanchett, Sarah Paulson…

À découvrir en bonus:

Making of (16′)
Interviews de Cate Blanchett, Rooney Mara, Todd Haynes, Edward Lachman (directeur de la photographie), Christine Vachon (productrice) (55′)