C’est fait, l’Italie s’est éveillée! La chambre des députés a adopté vers 16h la proposition de loi ouvrant le droit à l’union civile pour les couples de même sexe avec 369 voix pour et 193 contre. Le vote sera validé en fin d’après-midi. Le texte est le même que celui qui a été voté, dans la douleur, au Sénat.  La sénatrice Monica Cirinna, à l’origine du texte, avait dû retirer une disposition phare de la loi, la possibilité d’adopter l’enfant de son conjoint, suite à un revirement du Mouvement 5 étoiles.

A midi, le Premier ministre Matteo Renzi, qui engageait la confiance de son gouvernement sur ce texte, avait posté un message, où il rendait hommage à une amie lesbienne disparue:

«C’est un jour de fête pour beaucoup, aujourd’hui.
Pour ceux qui se sentent enfin reconnus.
(…)
C’est un jour de fête pour beaucoup, aujourd’hui.
En ces heures décisives, je garde serrés dans mon coeur 
la pensée et le souvenir d’Alessia. Et ça me suffit. Parce ce que les lois sont faites pour les gens, pas pour les idéologies. Pour ceux qui aiment, pas pour ceux qui proclament.»

Le site Gay.it rappelle que c’est l’aboutissement d’un combat de 30 ans: «C’est en 1986 que la sénatrice Ersilia Salvato et les députées Romana Bianchi et Angela Bottari de l’Entente parlementaire des femmes communistes ont présenté la première proposition de règlementation sur les couples qui incluaient les couples homosexuels.»