Cet article est extrait de la chronique Terrains de Jeux: La détermination d’un nageur trans, une boxeuse bie aux JO, Les Dégommeuses récompensées

L’un des trophées Femmes en sports de la Mairie de Paris – qui promeuvent chaque année la pratique féminine sportive – a été décerné, mercredi 4 mai, aux Dégommeuses pour un programme destiné à favoriser l’accès à la pratique sportive pour des femmes réfugiées en France en raison de leur orientation sexuelle et d’autres femmes socialement défavorisées. «Ce programme existe depuis environ un an et demi, explique par courriel Cécile Chartrain, présidente de l’association qui lutte contre les discriminations au travers du football. Il vise notamment à prendre en charge l’achat d’équipements individuels neufs (tenues de foot, chaussures de foot, protèges-tibias, etc.), des frais de transport (pour que ces copines démunies puissent se rendre aux entraînements et tournois), ainsi que la participation à un tournoi international par an. Ce programme bénéficie d’un soutien de la Fondation de France pour l’année sportive septembre 2015-juillet 2016, écrit encore Cécile Chartrain. Le prix de la Mairie de Paris nous permettra de le poursuivre dans de bonnes conditions».

Depuis le début de l’opération, les Dégommeuses ont accueilli une quinzaine de femmes au sein du groupe, «grâce notamment aux liens entretenus avec le réseau Les Lesbiennes dépassent les frontières, qui les accompagne dans leurs démarches sociales et administratives».

Femmes en sports, journée dédiée à la promotion de la pratique féminine sportive a lieu, samedi 7 mai, avec de nombreux ateliers de découvertes dans une dizaine de lieux de la capitale.