C’est à New York que devrait être construit le premier monument national dédié à la lutte pour les droits des personnes LGBT aux États-Unis. Le National Park Service, l’agence fédérale qui s’occupe des parcs et monuments nationaux américains, a annoncé ce mardi 3 mai que le soulèvement de Stonewall de juin 1969 serait commémoré comme un temps fort de l’histoire contemporaine.

Un symbole important alors que les Etats-Unis ont franchi un cap il y a bientôt un an avec la décision de la Cour suprême ouvrant le mariage aux couples de même sexe. Le président Barack Obama devrait désigner l’emplacement du monument au cours du mois de juin, durant lequel se déroule le Pride Month aux États-Unis.

«Nous devons nous assurer que nous n’oublierons jamais l’héritage de Stonewall, l’histoire des discriminations à l’encontre de la communauté LGBT ou les individus passionnés qui se sont battus pour les vaincre, a déclaré Jerrold Nadler, élu démocrate à la Chambre des représentants qui soutient fortement cette mesure. Stonewall a été l’étincelle qui a initié le mouvement pour les droits civiques LGBT, et qui continue de brûler à travers le monde aujourd’hui. Nous avons aujourd’hui l’opportunité de nous assurer que les contributions de chacune de ces courageuses personnes qui ont aidé à lancer le combat pour les droits civiques soit reconnue, y compris celles qui n’ont pas toujours été reconnues, comme les personnes trans de couleur.»

Des sculptures de bronze réalisées par George Segal en hommage à la communauté gay sont déjà visibles dans Christopher Park.

bambi carré
L’AVIS DE MARIE-PIERRE PRUVOT
La commémoration de la révolte homosexuelle aux États-Unis rejoint l’importance que prennent les révoltes des opprimés contre les oppresseurs. Voilà pourquoi il faut rendre hommage aux gens qui luttent et qui ne se laissent pas faire. Ce n’est pas parce qu’on est homosexuel qu’on a droit à un mémorial, c’est parce qu’on lutte pour le droit de vivre normalement!