Comme chaque année, des milliers de personnes ont défilé en Russie pour célébrer le 1er mai. À Saint-Pétersbourg, un cortège a traversé la ville, dans lequel un petit groupe de militant.e.s LGBT a déployé un grand drapeau arc-en-ciel. Quelques mètres plus loin, comme le montre la vidéo de Nevex TV, les autorités ont fait irruption pour stopper les manifestants. Selon une dépêche de l’agence FlashNord, vingt militant.e.s ont été arrêté.e.s. Parmi eux/elles, Valery Sozaev, qui a raconté sur Facebook le déroulement de son arrestation jusqu’à sa libération. A Moscou aussi, des incidents ont eu lieu.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Радужный Первомай 2016

Sur les réseaux sociaux, l’organisation LGBT de Saint-Pétersbourg Vychod (Coming-out) avait dénoncé le 29 avril la décision de la municipalité d’interdire la présence des militant.e.s LGBT lors de la manifestation du 1er mai de cette année. Une décision d’autant plus scandaleuse, que des groupuscules néo-nazis n’ont rencontré aucune difficulté pour obtenir l’autorisation de participer à la manifestation. La présence des associations LGBT n’étant pas autorisée, Vychod avait déploré ne pas pouvoir assurer pleinement la sécurité des participant.e.s.

En 2012, 17 personnes avaient été arrêtées durant la manifestation de Saint-Pétersbourg dans les mêmes circonstances.

AMBIANCE ÉLECTRIQUE
À Moscou aussi, l’ambiance était électrique lors de la marche de la coordination des organisations de gauche et féministes qui s’est tenue dans le square Suvorov. Des extrémistes orthodoxes avaient fait le déplacement pour interpeller et intimider les militant.e.s LGBT eux/elles aussi présent.e.s dans le cortège. La vidéo mise en ligne par Noveyagazeta montre des policiers embarquer avec violence et traîner sur le sol des militant.e.s LGBT.

Plusieurs arrestations ont eu lieu, notamment celles de Sofia Grozovsky et Lynne Reid, un couple de militantes ayant réussi à se marier en Russie en mars dernier,  l’état civil de l’une d’elles ne correspondant pas à son identité de genre.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Первомайские задержания на демонстрации