Petit archipel au nord de l’océan Atlantique au large de la Norvège et des côtes écossaises, les îles Féroé sont un territoire autonome du Danemark où la population est estimée à un peu plus de 49000 habitant.e.s. Le Løgting, le Parlement local, a voté hier vendredi 29 avril en troisième lecture en faveur de l’ouverture du mariage pour tous, avec 19 voix contre 14. La proposition de loi avait été déposée en septembre 2015 par la députée ouvertement lesbienne et anciennement affiliée au parti social-démocrate féroïen, Sonja Jógvansdóttir.

Alors que le Danemark permet aux couples d’hommes et de femmes de se marier religieusement depuis 2012, les îles Féroé n’avaient pas suivi cette avancée. «Les îles Féroé sont un pays très conservateur dans beaucoup de domaines, et même si plusieurs sondages ont montré qu’une majorité de la population était en faveur du mariage pour tous, les politiques ont eu peur de prendre la décision finale, explique Eiler Fakraklett, porte-parole de LGBT Føroyar.