Vous avez été plus de 700 à participer à notre sondage L’abonnement et vous, abonnés comme non-abonnés. Merci à celles et ceux qui ont pris le temps de répondre à nos questions. Ces retours nous sont précieux. Vous aviez la possibilité de laisser des commentaires ou de nous poser des questions. Beaucoup l’ont fait. Il y a eu de nombreux mots d’encouragement, que nous avons bien lu et qui nous ont fait chaud au cœur. Il y a aussi bon nombre de questions et de critiques, très souvent justifiées. Nous avons voulu y répondre, point par point.

Voici nos réponses ci-dessous (les questions sont en gras):

QUESTIONS ET REMARQUES SUR LE CONTENU
Vous traitez l’actualité étrangère de manière trop superficielle et vous privilégiez trop les Etats-Unis au détriment de l’Europe. 

Notre priorité, c’est l’actu française. Nous traitons beaucoup l’actualité américaine, car elle a souvent des répercussions bien plus larges que sur son propre territoire. L’Europe n’est pas oubliée ni les autres pays, mais notre couverture reflète aussi l’état du monde sur les questions LGBT, beaucoup moins abordées dans certains pays.

Il manque des articles de fond et / ou les sujets sont souvent mieux traités sur des sujets généralistes comme Le Monde.

Avez-vous déjà lu tous les articles premium que nous proposons? Si oui et que cela n’est pas encore assez, vous serez heureux d’apprendre que la rédaction devrait s’étoffer bientôt pour encore plus de sujets de fond. Comme média d’information politique et générale, nous faisons en sorte de couvrir une grande variété de sujets. Il se peut aussi que la « visibilité » des sujets de fonds soit moindre sur les réseaux sociaux (une source importante de notre trafic leur est lié) où les articles les plus cliqués sont souvent des infos polémiques ou « people ».

La tribune sur les Indigènes de la République qui seraient, selon son auteur, « nos amis » m’a vraiment choqué tant elle était partiale et, selon moi, totalement infondée si on tient compte du parcours et des déclarations successives de sa représentante habituelle. Il n’y a pas eu de contre-tribune ce qui peut laisser penser que Yagg soutient totalement cette contre-vérité. Je ne suis donc pas du tout certain de me réabonner.

Personne d’autre ne nous a proposé de tribune sur le sujet, malgré les commentaires nombreux, souvent violents et parfois teintés d’islamophobie que nous avons pu lire. Nous l’avons publiée parce que nous la trouvions intéressante, pas parce que nous partageons 100% de ce qui est écrit.

Une ligne éditoriale mou du genou, pas assez de billets d’humeur.

Certaines prises de position de Yagg ont fait que je ne me sens plus du tout en phase avec la ligne éditoriale du media. Il faudrait veiller à une plus grande ouverture d’esprit et à des positions moins arrêtées sinon les lecteurs LGBTQI modérés vont se lasser et se détourner.

Certains nous trouvent trop engagés, d’autres pas… La vérité doit donc être quelque part entre les deux.

Pas assez d’événements en dehors de Paris sur Sortir. 

Sur Sortir, les événements peuvent être rajoutés par tout le monde. Nous encourageons tout le monde en France à rajouter ses propres événements, mais certains n’ont pas encore pris le réflexe. A nous aussi de rendre plus visible l’agenda, nous y travaillons.

Toujours le même manque concernant le sujet T. Quand vous déciderez-vous à intégrer un.e journaliste T qui sera plus à même de traiter ce sujet, si vous n’y arrivez pas plus que ça ? Si le sujet est toujours aussi peu traité, c’est clair, je ne me réabonnerai pas.

Pas d’accord avec vous. Les questions trans sont très largement abordées sur Yagg. Encore une fois, nous nous devons de traiter de nombreux sujets. Mais peut-être que nous ne mettons pas assez en valeur ce que nous faisons.

Il faudrait faire une rubrique par rapport aux élections de 2017.

Vous avez raison. Yagg compte bien sûr suivre et éclairer le débat autour de la présidentielle et des législatives en 2017.

Je n’ai pas de souci à payer pour un abonnement mais je trouve que Yagg ne mérite pas à l’heure actuelle d’être payant : – une bonne part du contenu est du recopiage de dépêches AFP, souvent mal écrites.

C’est votre opinion. Nous ne recopions pas les dépêches AFP. Ne serait-ce que parce que nous ne sommes pas abonnés au fil AFP et que cela serait illégal. Le contenu Yagg+ est entièrement composé d’articles originaux qui ont nécessité un travail journalistique.

Je soutiens la presse d’investigation. Celle qui apporte des nouvelles et qui ne se contente pas de les redistribuer. Je trouve dommage, de plus, quand vous avez des articles qui semblent prometteur, de les cacher. Pourquoi obliger à s’abonner ? Donnez envie plutôt. Les dates des prides peuvent être gratuites ailleurs, pourquoi du coup obliger à s’abonner pour les donner aux autres ?

Avant de lancer l’abonnement, nous avons regardé ce qui se faisait ailleurs. AUCUN site n’a jamais attiré un nombre suffisant d’abonnés en offrant du contenu gratuitement. C’est une belle idée, mais hélas un peu utopique.

« Je ne m’abonnerai jamais » car vos positions sont anti-féministes la plupart du temps : pro GPA, pro prostitution, etc. ! Je lis juste les articles gratuits qui concernent les lesbiennes.

Nous sommes pour la liberté des femmes à disposer de leurs corps, comme de nombreuses féministes, justement.

Les articles sont de plus en plus people et de moins en moins militants.

Nous ne sommes pas un média militant mais une équipe de journalistes engagés dans une rédaction indépendante. Pour nous, l’actu people est importante car elle montre des hommes, des femmes, des hommes trans, des femmes trans, connus, qui peuvent servir de modèles ou en tout cas donner l’image que l’on peut réussir en étant LGBT et sans avoir besoin de se cacher. Même chose pour les straight allies, c’est important de valoriser ce qu’elles et ils font pour la communauté LGBT.

Les grandes questions comme la PMA, les mères porteuses, le féminisme, la pédophilie galopante ne sont jamais débattues, voire même soigneusement évitées. 

Nous traitons très souvent de tous ces sujets, à l’exception de la « pédophilie galopante » (encore que nous avons mentionné les affaires concernant le cardinal Barbarin).

Pourquoi pas un sondage chaque semaine ? Pour animer et mobiliser les votes.

Nous en avons fait il y a quelques années. Nous allons en rediscuter. Merci pour la suggestion.

Une version anglophone ?

Ce n’est pas prévu pour le moment. Cela nécessiterait un investissement lourd. Nous n’avons pas les fonds nécessaires.

QUESTIONS ET REMARQUES SUR LES ASPECTS TECHNIQUES
Pourquoi il n’y a pas de version Yagg mobile?

Nous sommes en train de la développer! Si tout va bien elle sera disponible très prochainement.

La newsletter Sortir mériterait une refonte quant à la présentation afin d’en faciliter la lecture. Mettre en avant les différents type de sortie (expo/ clubbing etc).

Une refonte, sans doute. Mais si vous regardez bien, les différents types d’événements sont déjà détaillés.

Les connexions sont difficiles. La pop in se ferme quand on rentre les identifiants. Il faudrait pouvoir se connecter une bonne fois pour toutes.

Effectivement, il y a un bug avec le bandeau de connexion. Vous avez une case « Se souvenir de moi » qu’il faut cocher pour que votre connexion soit gardée en mémoire. Ça marche bien dans la grande majorité des cas.

La fin du sommaire des newsletters se chevauche systématiquement en rendant la lecture impossible.

C’est noté, nous allons améliorer ce point.

Il faudrait un vrai espace abonnés. Et que les abonnés soient mieux informés de leur statut. 

Vous avez ces infos sur la page Abonnements. Mais cela peut être amélioré, c’est vrai. Nous allons y travailler.

Le fait de payer l’abonnement devrait nous donner à une lecture sans pubs. Je paye LeMonde.fr pour cela par exemple. 

Pour l’instant, le modèle économique de Yagg est basé sur deux jambes: la pub et l’abonnement. Pour se passer de la pub, il nous faudrait 6000 ou 7000 abonnés. Nous sommes loin du compte. Mais vous aurez remarqué que la pub est nettement moins intrusive sur Yagg que sur la plupart des sites d’infos.

La procédure d’abonnement est trop compliquée.

Vous avez raison. Pour être clair, nous avons lancé cette formule abonnement pour faire en sorte que Yagg survive. Nous n’avons pas pu développer un système d’abonnement personnalisé et nous nous servons de solutions existantes, comme PayPal, qui a l’immense avantage d’être sûr. Nous travaillons à améliorer les choses.

Je n’arrive pas à m’abonner. En vous payant par chèque, c’est faisable ?

Oui bien sûr.

Pourquoi ne peut-on plus (depuis quelques mois déjà) mettre de « like » (+1) sur les commentaires des articles sur Yagg ?

Certains en abusaient en cliquant dessus des dizaines de fois, cela ralentissait grandement le site.

L’abonnement requiert un compte PayPal, compte avec lequel j’ai actuellement des problèmes et que je veux éviter d’utiliser. Hélas, il n’y a actuellement pas d’autres moyens (virements sans passer par PayPal, par exemple) pour s’abonner.

Pourquoi ne pas choisir un système de règlement par CB direct ? Paypal n’est pas un produit que je souhaite utiliser !  

Nous utilisons Paypal parce que les banques sollicitées ne nous ont pas autorisées à ouvrir un compte de Vente à distance chez elles. Vous pouvez tout à fait payer par virement ou par chèque. Il suffit de nous écrire à abonnement@yagg.com et nous vous expliquerons comment faire (c’est simple!).

Le site internet est lent, la mise en page est brouillon et on a des publicités même quand on s’abonne, ce qui est une aberration. On ne peut pas savoir avant de cliquer sur un article s’il sera payant ou non ! Les articles sont super mais la forme est déplorable. Je m’abonne après la refonte du site.

Nous avons réglé un certain nombre de soucis techniques et le site est plus rapide désormais. Une refonte est en préparation. Par contre, la publicité sera maintenue même pour les abonnés. Voir notre réponse plus haut.

QUESTIONS ET REMARQUES DIVERSES

Les cadeaux offerts avec l’abonnement ne sont pas toujours appropriés, je n’ai pas pu bénéficier du mien car je suis en Suisse et les films ne sont pas accessibles.

C’est noté. Nous allons essayer de trouver une solution pour les abonné.e.s hors France.

Je n’ai pas reçu le cadeau promis avec l’abonnement.

Ce n’est pas normal. Contactez-nous sur abonnement@yagg.com

J’ai déjà essayé d’interpeller les membres de l’équipe pour parler de leurs articles, d’une actu, etc. sur le site et les réseaux sociaux. Rien. Silence radio. Ça donne l’impression qu’il y a un microcosme parisien et que si par malheur, on ne connaît pas l’un d’entre-vous, on peut aller voir chez les Grecs ! Bref ça m’a refroidit.

Nous recevons beaucoup de réactions et essayons de répondre autant que possible. Cela est parfois difficile, faute de temps. Y mettre les formes peut aider aussi.

VOS SUGGESTIONS

Au-delà de l’accès à l’information, deux points en ce qui me concerne : 1. Le principe de soutenir un média engagé – du moins pour une cause qui me parle ! – me plait en soi, mais 45 euros / an, cela représente une somme importante (je pense que je ne vous apprends rien). Un système de paiement « à la carte » pourrait me séduire, ou bien entendu des tarifs à l’année plus modestes, par exemple modulables en fonction des besoins / attentes. 2. Je dirais qu’il manque aussi à la marque Yagg une attractivité qui relève de l’affectif, qui donne envie d’adhérer non seulement à vos contenus mais aussi, voire surtout, à votre démarche. Qui fédère autour de vous, qui rende fier de dire « je suis un yaggueur » – et qui donne le sentiment d’appartenir à une communauté. Cela dépasse, j’en suis conscient, la seule notion de journal en ligne.

L’abonnement est modulable: si vos revenus ne vous permettent pas de payer le plein tarif (et 45€ par an, c’est 12 cts d’euros par jour), il existe l’abonnement à 29€ par an (moins de 8 cts d’euros par jour). Vous pouvez aussi prendre un abonnement mensuel et l’arrêtez quand vous le souhaitez. Pour le sentiment d’appartenance, c’est aussi aux yaggeurs et aux yaggeuses de le faire vivre, vous ne croyez pas?

Pourquoi ne pas proposer une version d’essai afin d’identifier les avantages d’être abonné à Yagg ?

Nous allons explorer des pistes de ce genre, comme 1 euro pour 15 jours et ensuite tarif normal, par exemple. Nous n’avons pas encore tranché sur ce sujet.

La mise en place d’une plateforme participative peut être un plus, même si cela nécessite une présence accrue de surveillance/modération. > Force est de constater que la presse généraliste amène des sujets, voire les médias homophobes remontent des faits plus vite que les media lgbt. Une entrée de signalement peut avoir son intérêt. > OLF avait en sont temps fait viedemeuf.fr qui avait eu un franc succès, je pourrais aussi citer macholand.fr et bien d’autres. Ça peut créer une certaine implication et une dynamique. Ça peut même avoir un côté « ludique ». Pour le second point, l’idée est faire de la fréquentation, permettre la diffusion d’idées. Ça peut permettre aussi un meilleur référencement et plus d’entrées publicitaires. Favoriser le libre accès (même si modéré) à l’accès abonné pour un plus grand impact, ce qui n’empêche en rien d’avoir un espace restreint pour les abonnés.

AUTRES REMARQUES

Je ne suis pas prêt à payer 1€ par an pour un contenu d’une aussi médiocre qualité. Je compte même supprimer mon lien vers la page Facebook de Yagg.

C’est gentil d’avoir pris le temps de nous en informer!