[Mise à jour 27 avril, 15h] Ajout de la réaction de Georges Mothron.

Le documentaire La Sociologue et l’Ourson dérange-t-il à Argenteuil? L’association pour la défense du cinéma indépendant, des films d’auteur et d’Art et Essai (ACDI) d’Argenteuil dénonce dans un communiqué la déprogrammation d’une soirée cinéma où le film de Mathias Théry et Etienne Chaillou, qui raconte le vote de la loi du mariage pour tous, devait être diffusé, avec le film 3000 nuits, qui raconte l’incarcération d’une palestinienne en Israël.

L’ACDI organise une dizaine de séances par an depuis 17 ans et c’est la première fois qu’elle est victime d’une telle mésaventure.

« Depuis quand existe-t-il un comité de censure pour la programmation des cinémas à Argenteuil ? De qui est composé ce comité de censure ? Quels sont les critères des agréments ?, s’indigne l’association. La liberté d’expression et le dialogue sont les bases de bonnes relations avec des associations culturelles, aussi nous nous élevons contre cette attitude qui manifeste un mépris absolu envers les initiatives culturelles venant d’associations partenaires depuis bientôt 20 ans et traduit un refus idéologique de réflexion sur des questions qui se posent dans le contexte actuel. Tout cela risque de donner de notre ville une image sectaire et bloquée. Argenteuil mérite mieux. »

Plusieurs internautes sur Twitter comme Vincent Boileau-Autin de la Lesbian & Gay Pride de Montpellier, Yohann Roszéwitch de SOS homophobie ou Jérôme Beaugé de l’Inter-LGBT,  ont tenté d’interpeller le maire de cette ville du Val d’Oise, Georges Mothron (Les Républicains) sur le sujet. Pour seule réponse, le maire de la ville a rapidement bloqué leur compte.

L’ancien député est un adversaire de l’égalité des droits pour les couples de même sexe. Mieux, lors de la campagne des dernières élections municipales, en 2014, Georges Mothron faisait diffuser des tracts où il était inscrit «Le député Doucet [son adversaire] avec Hollande a voté OUI au mariage et à l’adoption pour les couples homosexuels : souvenez-vous en !», rapportait Libération à l’époque. Hasard ou coïncidence, l’adjoint à la culture, Franck Debeaud, est membre du Parti Chrétien Démocrate, dont la présidente d’honneur n’est autre que Christine Boutin.

Contacté par Yagg, le cabinet de Georges Mothron n’a pas encore répondu à nos sollicitations. Le maire a finalement répondu au Parisien et a livré cette justification: « La décision qui a été prise par la municipalité est motivée par le fait qu’en ces temps troublés, des sujets tels que ceux-là peuvent rapidement mettre le feu aux poudres dans une ville comme Argenteuil. Dans un souci d’apaisement et afin d’éviter des éléments de discorde, la ville a préféré jouer la sécurité en ne diffusant pas ces films, évitant ainsi des réactions éventuellement véhémentes de certains. »