Ça va toujours mieux en le disant. Trois ans jour pour jour après le vote définitif de la loi dite du mariage pour tous, la militante féministe et lesbienne Alice Coffin analyse la situation, entre un pouvoir socialiste qui essaie de faire passer cette loi pour un symbole de son action et une communauté exaspérée par les multiples reniements, concernant en particulier la PMA et les droits des trans.

Selon Alice Coffin, «ne doit rester pour mai 2017 que l’image d’un chemin victorieux tracé par le gouvernement et les députés socialistes venus, dans leur grande générosité, accorder des droits aux gays, bi, lesbiennes et trans.» Mais ce n’est pas la réalité et elle cite les nombreux slogans hostiles au gouvernement qui fleurissent à l’annonce des Marches des fiertés LGBT ce printemps.

Elle n’oublie pas non plus de rappeler les longs mois de déchainement homophobe sans que le gouvernement réagisse et sans beaucoup de soutiens de la part de nombreuses personnalités gays ou lesbiennes absentes du débat.

Lire la tribune sur Libération.fr