Culture & Loisirs, Livres, Plus | 20.04.2016 - 16 h 28 | 0 COMMENTAIRES
  • Bruno Gmunder
  • homoérotisme
  • jean-baptiste huong
  • photo

Photo: Jean-Baptiste Huong nous fait découvrir ses «Secret Places»

Publié par
Sensuelles plus qu'érotiques, les photos de Jean-Baptiste Huong sont publiées aujourd'hui dans le livre «Secret Places». Pour Yagg, le photographe a accepté de dévoiler quelques-uns de ces «secrets».

Extrait de Secret Places. - Photo : Jean-Baptiste Huong

Comment renouveler la photo érotique, sans verser dans le faux porno et le vrai-mauvais goût? C’est le pari qu’a réussi le photographe Jean-Baptiste Huong. Voilà quelque temps qu’il montre sur son Tumblr ses « sweet fantasies », ses « doux fantasmes ». Repéré par l’éditeur allemand Bruno Gmünder, il sort aujourd’hui un livre, Secret Places. La préface est signée du journaliste Jean-Pierre Lavoignat (Première, Studio), qui ne tarit pas d’éloges sur Jean-Baptiste et les «hommes, barbus, poilus, bien balancés» qu’il photographie.

«Il les photographie d’abord comme il les voit, puis rapidement comme il aimerait les voir, écrit le journaliste à propos du photographe. Il se fait un film dans sa tête, les imagine en héros de ses désirs, des rencontres qu’il pourrait faire, des histoires qu’il pourrait vivre, les met en scène, les dirige comme il dirigerait des acteurs. Et en même temps il semble les observer à distance, comme s’ils étaient livrés à eux-mêmes, comme si sa quête ultime était de saisir sur le vif un instant d’intimité et d’abandon, comme s’il ne cherchait pas tant à percer leur secret qu’à magnifier leur mystère. Du coup, chacune de ses photos ressemble à une déclaration d’amour.»

Pour Yagg, Jean-Baptiste Huong a accepté de commenter quatre des photos publiées dans Secret Places.

[private]

PIERLUIGI & ISRAEL

Pierluigi & Israel

«Pierluigi suivait mon travail depuis longtemps et un jour il est venu me parler sur Instagram en disant qu’on était déjà amis sur Facebook et qu’il admirait mon travail. Il a été adorable, au point de m’inviter à venir chez lui à Séville. On a beaucoup discuté et j’ai accepté son invitation.

En général c’est plutôt moi qui vais les gens et non l’inverse. C’est un charmant italien qui habite en Espagne, qui parle très bien le français puisqu’il a vécu quelques années à Paris. Il m’a présenté son copain Israel, un très grand garçon. J’avoue que j’ai beaucoup de mal avec les grands car étant petit moi-même, il faut constamment chercher de la hauteur pour prendre des photos. Mais Israel est tellement agréable et beau gosse que j’ai vite oublié son mètre 90 facile!
Nous sommes  allés à environ 100km de Séville et nous sommes tombés sur cette sublime maison abandonnée.
Pierluigi est devenu depuis un ami que j’apprécie énormément, on se parle souvent, il est photographe aussi et son Instagram est très suivi (hyperdecadence).»

 

GIOVANNI

3-03BIS-_NIK4189Z_copy

«Ça part encore et toujours d’une photo… Je suis tombé sur une photo de lui sur Tumblr, une photo plutôt hot en harnais et on voyait ses sublimes fesses velues.
Et j’ai trouvé un lien vers son Instagram, je le trouvais hyper beau, très sexy…
Je l’ai contacté et il m’a dit qu’il habite à Berlin et qu’il était honoré que je lui demande de faire partie du livre que je préparais.
Giovanni aime mon travail, il disait que ce n’était jamais vulgaire, tout était dans l’érotisme et dans la poésie et il a accepté volontiers de poser nu. J’en ai fait beaucoup de lui mais je préfère celle-ci. Je trouvais qu’elle collait parfaitement à l’esprit du livre. Il y a, à travers cette photo, tout ce que je projette c’est-à-dire le reflet de soi-même, à travers le miroir, avec toute la douceur et cette photo est intense en érotisme.
Son corps est magnifique, le tout dans la perfection, son regard qui en dit long.
Cette séance s’est tellement bien déroulée qu’on a refait 3 sessions depuis et vous pouvez voir ces photos inédites sur mon site.»

BASTIEN

2-02BIS-_NIK_8885Z_copy

«Je l’ai découvert la toute première fois sur Facebook, sa photo m’a littéralement scotché, c’est une photo de lui en noir et blanc prise au Laos. Une fois de plus, je suis quelqu’un de très sensible et son doux regard avait quelque chose d’attirant, je ne pouvais pas me l’expliquer. Je suis tombé amoureux de cette photo, j’avais envie connaître la personne derrière. J’ai donc décidé de le contacter et Bastien a accepté de me rencontrer.
Nous avons beaucoup discuté, de ses photos, de ses voyages. J’admirais son travail avant tout, il avait ce côté baroudeur de photo reporter. Il connaissait un peu mon travail et je pense qu’il voulait aussi savoir qui se cache derrière le pseudo « Baronne von Deneuve ».
Bizarrement, il n’était pas très emballé à l’idée de se faire photographier. Il disait que mes modèles étaient beaucoup mieux bâtis que lui. En fait, il n’avait pas compris que je ne prenais pas que des gens bien bâtis. En réalité, j’aimais ce qui se dégageait de lui, sa douceur, sa belle barbe et son corps sec et velu. Il y avait quelque chose de christique dans son visage, j’étais en émoi…
Et puis j’ai lancé : « Allez on va quand même faire quelques photos ! »
Il était un peu indécis mais je pense que la curiosité l’a poussé à passer à l’action.
J’ai gardé un excellent moment et cette photo m’a beaucoup émue, je pense qu’à ce moment-là, il s’est senti en confiance…
Très souvent je dirige mes modèles comme des acteurs, et Bastien a vite compris ce que je voulais: de l’abandon, de la sensualité, tout s’est joué dans son regard et dans ses gestes tendres. Bastien m’a conquis dès la première minute où il a franchi la porte d’entrée de mon appartement.»

ALVARO

1-01-_NIK4260Z_copy

«C’est un garçon que j’ai vu la toute première fois sur Instagram sous le pseudo « Polo Fresco » il était très suivi et avait énormément de succès sur les réseaux sociaux. J’avoue que je suis littéralement tombé en amour, je l’ai contacté sur Instagram et il m’a très gentiment répondu et accepté que je le photographie. Je suis allé à Séville le rencontrer. Il est venu un matin, je le sentais très nerveux. Je pense qu’il avait une certaine appréhension, mais il y a eu cette connexion entre nous qui a beaucoup facilité la tâche et il s’est détendu très vite. C’est quelqu’un de timide au premier abord, un peu coquin mais surtout très sensuel, très doux et plein de tendresse. Son regard m’a captivé. J’ai décidé donc d’ouvrir mon livre sur sa photo que je trouve très intense…»

secret places Secret places, Jean-Baptiste Huong, Bruno Gmünder.

Quelques unes des photos du livres et des inédites sont exposées au bar Les Souffleurs, à Paris.

[/private]

Print This Post
Photo du profil de Xavier Héraud
Publié par
Co-fondateur de Yagg. Rédacteur en chef. Photo. Comédies musicales. Harvey Fierstein. These are a few of my favorite things.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (0)

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.