Brasser du vent: (Figuré) Beaucoup parler ou agir pour des résultats finaux peu significatifs, parler pour ne rien dire. C’est un peu ce que fait le Comité Mum Dad & Kids, composé d’associations anti-mariage pour tous de sept pays européens. Ce regroupement vient en effet de lancer une pétition pour «faire adopter par l’Union européenne une définition du mariage et de la famille unique». Et cette définition ça serait un homme, une femme et des enfants.

Le problème c’est que le mariage et la famille sont exclusivement du ressort des Etats-Membres, pas de l’Union Européenne. Mais pour le Comité, il y a confusion:

«Depuis quelque temps, les textes de l’Union européenne évoquent de plus en plus souvent la famille. Certains textes vont même jusqu’à définir la famille… mais ces définitions diffèrent d’un texte à l’autre. En outre, de nombreux rapports d’initiative votés ces dernières années concernent la filiation, c’est-à-dire la famille : ils traitent, par exemple, des « droits procréatifs».Cela pose d’autant plus problèmes que d’un pays européen à un autre, on conçoit le mariage et la famille avec des divergences grandissantes. Finalement, comme on ne sait plus de quoi on parle, les textes européens deviennent impossibles à interpréter et à appliquer.»

Le but est de réunir plus d’un million de signatures dans au moins sept Etats-Membres, afin que la Commission Européenne examine le texte. C’est ce qu’on appelle une initiative citoyenne européenne. Si elle doit officiellement jeter un oeil au texte, la Commission n’est nullement obligée d’en faire quoi que ce soit.

Le  comité compte une représentante française: Ludovine de la Rochère, présidente de la Manif pour tous. Celle-ci explique  au Figaro: «Cela ne changera rien pour les pays qui ont adopté le mariage homosexuel, ni d’ailleurs pour ceux qui ne l’ont pas fait. Cela ne fera que sécuriser le respect, par l’UE et par chaque État membre, des différentes législations nationales». Résumé: ça ne changera rien pour personne, mais on se mobilise quand même.