7000 euros d’amende. C’est ce que le procureur de Berlin a demandé pour le député allemand ouvertement gay Volker Beck, rapporte le site gay Queer.de. Ce dernier, considéré comme « le père du pacs allemand » avait été arrêté début mars dans la rue en possession de 0,6 grammes de crystal-meth, une drogue qui peut être utilisée dans un cadre sexuel (Lire Arrêté en possession de crystal, le député gay allemand Volker Beck dans la tourmente)

Elu au Bundestag – l’équivalent de l’Assemblée Nationale – sous l’étiquette Verts, Volker Beck avait démissionné de certaines de ses fonctions au sein de son groupe parlementaire.

Dans une déclaration, il a qualifié son propre comportement de «faux et stupide». Il s’est excusé auprès de «ceux qui le soutiennent depuis des années.» «Cela n’a pas été facile ces dernières semaines. D’autant que sur les conseils de mon avocat, je ne me suis pas exprimé publiquement.», a-t-il ajouté.

En cas de condamnation plus grave, il aurait pu être acculé à la démission. Il reste donc député, mais fragilisé, pourrait ne pas avoir l’investiture de son parti pour les prochaines élections législatives.

Volker Beck est député de Cologne au Bundestag depuis 1994. Il a longtemps été le porte-parole de l’une des plus importantes associations LGBT allemandes, la LSVD.

Tous nos articles sur l’Allemagne