L’histoire officielle, souvent écrite par des hommes hétérosexuels, a tendance à passer sous silence les exploits de personnalités LGBT. Alan Turing, ce mathématicien britannique de génie qui joua un rôle crucial lors de la Seconde Guerre mondiale en cassant le code secret de l »armée allemande, n’a été totalement réhabilité qu’en 2013.

Dans les années 50 en Allemagne, le juge Fritz Bauer a été des plus grands combats contre l’oubli des crimes nazis et un film réalisé par Lars Kraume (lire son interview sur Yagg) lui est aujourd’hui consacré.

Sorti sur les écrans le 13 avril, le thriller politique Fritz Bauer, l’histoire d’un héros, juge et procureur allemand, propose de revisiter l’histoire contemporaine. Né de parents juifs en 1903 à Stuttgart, Fritz Bauer fuit l’Allemagne nazie en 1935, se réfugie au Danemark puis en Suède, avant de revenir en Allemagne en 1949.

Le film de Lars Kraume s’intéresse à la période de la fin des années 50, durant laquelle Fritz Bauer a eu un rôle de premier plan dans la traque et l’arrestation en Argentine d’Adolf Eichmann, membre des SS durant la Seconde Guerre mondiale et un des grands organisateurs de l’extermination des juifs d’Europe. Mais Fritz Bauer montre aussi comment les autorités allemandes se sont évertuées à mettre des bâtons dans les roues de ce procureur général anticonformiste, juif et homosexuel. Il avait coutume de dire que dès qu’il sortait de son bureau, il était en terrain ennemi. Arrêté au Danemark pour avoir des rapports avec un prostitué, Fritz Bauer n’a semble-t-il jamais ouvertement évoqué son homosexualité. Mais dans le film, celle-ci devient un des moteurs du récit à travers le personnage de son assistant. L’Allemagne de la reconstruction ne s’était pas débarrassée du Paragraphe 175, qui criminalisait les rapports homosexuels.

Fritz Bauer doit aussi beaucoup à l’acteur principal, Burghart Klaußner – que l’on avait pu voir notamment dans Le Ruban blanc, de Michael Haneke en 2009 –et à une reconstitution fidèle. En réalisant ce film, Lars Kraume a aussi mis en lumière un pan important de l’histoire LGBT en Allemagne. Ce n’est pas la moindre des qualités de ce film de facture classique mais haletant de bout en bout.


Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur FRITZ BAUER, UN HEROS ALLEMAND – Bande-annonce VO par CoteCine