De Jeanne et le garçon formidable à L’Arbre et la forêt, les deux réalisateurs Jacques Martineau et Olivier Ducastel ont construit en 20 ans une œuvre singulière en menant des incursions dans plusieurs genres cinématographiques, de la comédie musicale à la comédie tout court et au drame. Pour Yagg, ils commentent leurs six longs métrages.

«JEANNE ET LE GARÇON FORMIDABLE»

En 1998 sort sur les écrans le premier film du couple Jacques Martineau et Olivier Ducastel, Jeanne et le garçon formidable. Inspiré des films enchantés de Jacques Demy, Jeanne est une comédie musicale sur l’histoire d’amour entre un séropo (interprété par Mathieu Demy) et une employée de bureau (Virginie Ledoyen).

Si la vidéo ne s’affiche pas, cliquez sur Jeanne et le garçon formidable Bande annonce

Jacques et Olivier: «L’amour peut rien contre la mort»… Sur ce point, nous n’avons pas changé d’avis. Mais cela nous a certainement donné envie, 18 ans après, d’écrire Théo et Hugo dans le même bateau, une histoire d’amour qui finit bien!

«DRÔLE DE FÉLIX»

Deux ans plus tard, dans Drôle de Félix, le personnage principal, interprété par Sami Bouajila, est séropositif mais pas question de le faire mourir. C’est plutôt le contraire, ce Félix est plein de vie et sa traversée du pays va lui apprendre pas mal de choses. Patachou est inoubliable.


Drôle de Félix – Bande annonce FR par _Caprice_

Jacques et Olivier: Un second film qui prend des allures de premier long-métrage pour raconter librement qu’il faut parfois traverser la France en diagonale de Dieppe à Marseille pour comprendre qui on aime.
Ou bien.
Ce n’est pas parce qu’on est capable de faire un film limpide sur l’inutilité d’aller à la recherche d’un père inconnu qu’on pourra faire l’économie de dix ans d’analyse.

«MA VRAIE VIE À ROUEN»

Avec Ma vraie vie à Rouen, Martineau et Ducastel font une incursion dans le vrai-faux cinéma vérité, bien avant les réseaux sociaux et Periscope!

Ma vraie vie à Rouen par MonProgrammeTV

Jacques et Olivier: Portraits croisés et chinois de nos deux adolescences, niçoise et rouennaise, en version petite caméra. Aujourd’hui, Etienne serait sur Facebook et on ne pourrait pas en faire un film.

«CRUSTACÉS ET COQUILLAGES»

Crustacés et coquillages, c’est une comédie, une vraie, inspirée des pièces de boulevard (le bon, oui ça existe) sur fond de chant des cigales. Quiproquos, rebondissements inattendus, loufoqueries en tout genre sont au rendez-vous.

Si la vidéo ne s’affiche pas, cliquez sur Crustacés et coquillages.

Jacques et Olivier: Le plaisir de faire rire reste intacte. Il suffit que nous soyons dans une salle de cinéma avec des spectateurs qui rient de ce vaudeville pour que nous nous demandions tous deux pourquoi nous n’avons pas tourné plus de vraies comédies ?

 

«NÉS EN 68»

Quarante ans après Mai 68, Olivier Ducastel et Jacques Martineau répondent à une commande d’Arte et déploient leur scénario sur toute la période, en suivant trois étudiant.e.s (et leur descendance) des années 60 jusqu’en…2007 et l’élection de Nicolas Sarkozy.


Si la vidéo ne s’affiche pas, cliquez sur Nés en 68par MonProgrammeTV

 

Jacques et Olivier: Notre film Kleenex comme Les Parapluies de Cherbourg est celui de Jacques Demy. Nous jubilions en tournant puis en montant le film du plaisir des larmes que le film offrirait aux amateurs de mélodrame.

«L’ARBRE ET LA FORÊT»

L’avant dernier film de Ducastel et Martineau, sorti en 2010, s’attaque à un sujet peu traité par le cinéma et réunit un casting magnifique, emporté par un Guy Marchand remarquable.

Si la vidéo ne s’affiche pas, cliquez sur L’ARBRE ET LA FORÊT – BANDE-ANNONCE HD par baryla

Jacques et Olivier: Imaginé juste après Crustacés comme notre autre film autour d’une maison et d’un secret de famille : L’Arbre et la Forêt est notre hommage aux homosexuels morts dans les camps nazis… et à Wagner !

Yagg vous présente le dernier film de Jacques Martineau et Olivier Ducastel, Théo et Hugo dans le même bateau, avec Geoffrey Couët et François Nambot, le jeudi 14 avril. Pour réserver au tarif Yagg à 6€, tout est expliqué ici.