Eric Mayoraz est ambassadeur de la Suisse au Nigéria depuis l’an dernier. Un journal nigérian rapporte que les autorités du pays enquêtent sur son compagnon présumé, un homme brésilien. Le diplomate lui-même est protégé par son immunité diplomatique. Selon un officiel, voici le commentaire du porte-parole du ministère des affaires étrangères: «Nous avons commencé une enquête. On nous a trompés car nous n’aurions jamais accepté qu’une telle personne entre sur notre territoire. Nous avons une loi, qui s’applique à tous. Si nous le trouvons coupable [le compagnon de l’ambassadeur], il devrait affronter toute la colère de la loi.»

De leur côté, les autorités suisses parlent d’une «affaire lamentable» et refusent de commenter davantage, comme le souligne 20 minutes.

Au Nigéria, les relations sexuelles entre personnes de même sexe sont interdites. Elles peuvent être condamnées de plusieurs années de prison. Dans certains Etats de ce pays fédéral, où la charia, la «loi islamique» est appliquée, la peine peut en théorie aller jusqu’à la mort.

via 360°