En rejetant jeudi une motion contre l’égalité des droits pour les couples de même sexe, la Cour Constitutionnelle de Colombie a ouvert la voie à l’ouverture du mariage pour tous. Une décision saluée par la communauté LGBT du pays.

Selon la spécialiste de droit constitutionnel Magdalena Correa, il reste à la Cour à définir si elle introduit le mot « mariage » dans sa décision définitive. «La Cour a franchi un pas en avant, mais il reste à savoir jusqu’où elle ira», a indiqué à l’AFP cette enseignante de l’Université Externado de Colombie. Le pays connaît un vide juridique sur cette question, la Cour ayant demandé au parlement de légiférer.

En juin dernier, dans une lettre à la presse, le ministre de l’Intérieur, Juan Fernando Cristo, avait affirmé que «l’égalité est inéluctable» et qu’«elle arrivera bientôt en Colombie». Depuis 2007, plusieurs décisions de la plus haute juridiction colombienne, la Cour constitutionnelle, sont venues créer un cadre légal à la conjugalité homosexuelle avec notamment la reconnaissance des unions civiles après deux ans de vie commune en 2009 ou l’adoption intraconjugale consentie sous conditions en 2014.

Dans les organisations internationales et les instances de diplomatie, la Colombie a, avec d’autres pays d’Amérique latine comme l’Uruguay ou le Chili, le leadership dans la promotion et la défense des minorités sexuelles et de genre.