L’indignation après la diffusion d’une vidéo montrant l’agression homophobe de deux hommes à Beni Mellal au Maroc ne faiblit pas. L’une des victimes a déjà été condamnée à quatre mois de prison pour homosexualité, en raison de l’article 489 du code pénal marocain, tandis que l’autre devait être jugée aujourd’hui pour le même motif, aux côtés de ses agresseurs présumés, qui sont eux accusés d’agression avec arme blanche et d’attaque au domicile d’autrui. L’audience a finalement été repoussée au 11 avril, selon le site d’information Tel Quel, qui relate une manifestation devant le tribunal rassemblant une centaine de personnes venues protester contre la détention des agresseurs présumés.

Ce soutien des habitant.e.s de Beni Mellal aux agresseurs s’est aussi répercuté sur des journalistes puisque l’AFP vient de révéler qu’une équipe du Petit Journal qui enquêtait sur cette agression a été interpellée dimanche par les autorités, après avoir été dénoncée. Le sujet tourné sur place et présenté par Martin Weill sera diffusé dans l’émission de ce soir sur Canal+.